2019-05-03T08:58:22Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/patrimonia/patrimonia675.jpg

Actualités Publié le 03 mai 2019

Avec Nantes Patrimonia, l’histoire se raconte avec vous

La plateforme numérique valorisant les patrimoines nantais a été pensée comme une véritable encyclopédie vivante et évolutive. Nantes Patrimonia est destinée à tous les publics. Six questions pour tout comprendre.

Un « avant / après » publié sur Nantes Patrimonia : la gare de Doulon.
Un « avant / après » publié sur Nantes Patrimonia : la gare de Doulon.

Nantes Patrimonia, c’est quoi ?
Projet de mandat d’abord appelé wiki-patrimoine, Nantes Patrimonia est une plateforme numérique collaborative dont l’ambition est de « raconter ensemble l’histoire de Nantes ». « Le patrimoine n'est pas seulement une affaire de spécialistes. C’est un bien commun auquel chacune et chacun doit pouvoir accéder et contribuer », souligne Johanna Rolland, maire de Nantes. Sans équivalent en France, Nantes Patrimonia propose des articles de fond sur les patrimoines nantais, mais aussi une approche plus sensible avec des témoignages, des photos, des propositions de balades thématiques... « Au fil des pages, le patrimoine est abordé dans toute sa diversité : les bâtiments mais aussi la société et la vie quotidienne avec les transports, les marchés, les écoles, le travail... », précise Irène Gillardot à la direction du patrimoine et de l’archéologie (DPARC). Une place importante est donnée à l’image et la cartographie.

D’où viennent les contenus ?
La version 1 de Nantes Patrimonia est lancée avec 170 pages thématiques, 30 albums photos, une dizaine de parcours thématiques, une carte interactive avec 250 entrées à l’échelle de toute la ville. Les pilotes du projet, à la DPARC, se sont appuyés sur des travaux d’érudits, en particulier le Dictionnaire de Nantes, et les apports des habitants, notamment les groupes Mémoire des quartiers aux Archives de Nantes, le Conseil nantais du patrimoine. Au total, ce sont 15 années de contributions citoyennes qui sont valorisées. D’autres sources, dont Nantes Passion et des travaux réalisés au sein des services de la Ville de Nantes, ont également été exploitées.

Pourra-t-on contribuer et comment ?
L’idée est de faire de Nantes Patrimonia une véritable « encyclopédie vivante ». Les premières contributions en ligne  pourront être accueillies dès les prochaines Journées européennes du patrimoine, en septembre. Les contributeurs devront se créer un compte, et pourront enrichir les contenus en apportant des précisions, des anecdotes, des témoignages… Leurs propositions seront modérées avant publication. « Pour les habitants, il semblait crucial, pour la crédibilité du projet, que les contenus soit validés par des spécialistes », souligne Irène Gillardot. La plateforme proposera à terme d'autres modes de contribution qui seront progressivement activés.

Pourquoi la collectivité encourage-t-elle les Nantais à écrire l'histoire de leur ville ?
« L’histoire collective peut s'écrire par la somme des connaissances individuelles : s'il revient aux historiens de passer tout cela au tamis, chacun peut apporter des éléments », remarque Gildas Salaün, adjoint au maire chargé du patrimoine immatériel. Le numérique favorise l’écriture de cette histoire car contrairement au papier, « il permet une mise à jour constante de la recherche, avec une grande souplesse » et « élargit le champ des possibles » : « On peut travailler sur les 11 quartiers de la ville en même temps, pas seulement sur une initiative d'un service ou d'une association qui s’intéresserait, un temps donné, à un territoire restreint. »

Comment les habitants ont-ils participé à la construction de Nantes Patrimonia ?
« Lors de la genèse du projet, nous sommes allés interroger des habitants sensibilisés à cette question, pour savoir ce qu’ils attendaient de cet outil », rappelle Irène Gillardot. Une fois réalisées les études de faisabilité en 2015-2016, de premiers ateliers participatifs ont été mis en place à l’automne 2017 pour co-construire la maquette de l’outil. D’autres ateliers portant sur les contenus ont eu lieu de février à novembre 2018.

Combien à coûté ce projet ?
500 000 € ont été consacrés à la réalisation et la mise en œuvre de la version 1 de Nantes Patrimonia, sortie le 2 mai (environ 320 000€) et de la version 2, sortie prévue en 2020 (environ 180 000€). Le projet a reçu le soutien de l’État (DRAC Pays de la Loire) pour 44 400 € et de l’Union Européenne pour 229 653 €.

Découvrir Nantes Patrimonia