2019-07-26T11:00:13Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/saison%20culturelle/carquefou-675.jpg

Actualités Publié le 26 juillet 2019

La Fleuriaye : la saison 2019-2020 en 6 lettres

Implanté à l'entrée de Carquefou, l’équipement programme plus de 30 spectacles durant la saison 19/20, mêlant théâtre, danse, jazz vocal et jeune public. Son directeur, Michel Nadal, livre les axes forts de cette programmation.

« L’occupation », un seul en scène avec Romane Bohringer , est programmé le 26 novembre (photo Marion Stalens).
« L’occupation », un seul en scène avec Romane Bohringer , est programmé le 26 novembre (photo Marion Stalens).

E comme économique

À la fois lieu de diffusion de spectacles et centre de congrès, la Fleuriaye affiche une vocation culturelle doublée d'une activité économique. « Notre fonctionnement se rapproche de celui de la Cité des congrès, à Nantes, sauf que nous gérons notre programmation. »

T comme Tarification

Désormais, selon que le spectateur soit installé dans les corbeilles, sur un strapontin ou dans l'un des 60 fauteuils du Carré or, la tarification ne sera plus la même. « Le public nous faisait souvent le reproche que le tarif était le même quel que soit l'emplacement dans la salle. D'où cette tarification remodelée. » Destinées aux huit spectacles de théâtre, cinq catégories de tarifs ont été instaurées. « Pour trois catégories, ce remodelage va se traduire par des prix moins chers. »

G comme Grand public

La Fleuriaye s'est fait une spécialité du théâtre grand public, voire des spectacles grand format. « Nous accueillons les propositions que les autres salles de la métropole ne peuvent pas programmer. En danse, nous n'accueillons pas de seul en scène, mais plutôt des ballets. » Parmi les têtes d'affiche annoncées : Patrick Chesnais, Michèle Bernier, Pierre Palmade, Gérard Darmon...

S comme Stomp

Déjà passé par la Fleuriaye en 2011 et 2013, ce spectacle oscillant entre musique, danse et humour, revient pour cinq représentations faisant figure d'événement. Sur scène, huit « stompers » vont transformer tuyaux, poubelles, briquets, éviers et bouées en machines à rythmes ! « C'est un spectacle qui a fait le tour du monde et qui évolue depuis sa création, voilà plus de 20 ans. Face à "Stomp", le public reste abasourdi ! » (les 20, 21 et 22 décembre).

O comme Occupation

Accompagnée d'un musicien, la comédienne Romane Bohringer interprète « L'Occupation », transposition théâtrale du roman homonyme d'Annie Ernaux. « Seule sur scène, elle joue une femme envahie par la jalousie. » (Le 26 novembre).  

R comme Ramkoers

Ce qui veut dire « aller au clash » en hollandais. Sur scène, un mécano géant à base de machines électroniques et de tuyauteries, une aire de jeux incroyable, « un bric à brac infernal, dans lequel huit musiciens évoluent ». Pour la compagnie Bot, à l'origine de cette proposition théâtrale et musicale, il s'agit de la première tournée en France (le 26 septembre).

Programme complet et billetterie sur www.theatre-carquefou.fr

Ça peut vous intéresser