2019-07-05T11:05:04Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/saison%20culturelle/saisonmaisonpoesie675.jpg

Actualités Publié le 05 juillet 2019

La Maison de la Poésie : la saison 2019-2020 en 6 lettres

Elle présente la poésie d’aujourd’hui dans toute sa diversité à travers une programmation qui cultive l’inattendu. Tour d’horizon de la saison 2019-2020 de la Maison de la poésie avec Magali Brazil, directrice de la structure.

saisonmaisonpoesie800.jpg

P comme Poésie

« Notre vocation est de diffuser la poésie contemporaine. Nous invitons une trentaine d’auteurs francophones et étrangers pour proposer cette découverte par la lecture à voix haute, directement au contact du poème, aussi bien dans le cadre de notre festival MidiMinuitPoésie qui aura lieu du 9 au 12 octobre, que tout au long de l’année avec les Poèmes en cavale au cours d’une quinzaine de rendez-vous qui se déroulent au Lieu Unique ».

P comme Planétarium

« Cette année, nous avons mis en place un partenariat avec le Planétarium dans le cadre du festival MidiMinuitPoésie. Pour cette nouvelle rencontre, nous proposons à deux auteurs Nantais, Éric Pessan et Érell Latimier, d’écrire très librement à partir d’un objet céleste de leur choix. Pendant qu’ils liront leur texte, un expert du Planétarium créera une animation autour de cet objet ». Lectures le 9 octobre.

J comme joyeux

« L’ambiance actuelle n’étant pas forcément heureuse, nous avons pris le parti d’inviter des auteurs, confirmés ou plus jeunes, qui proposent de nouvelles voies pour réinventer, voire réenchanter le monde. Il y aura beaucoup de joie dans les lectures ».

T comme Théorie du temps

« À l’occasion du festival MidiMinuitPoésie, nous invitons le street artiste indien Daku à implanter une œuvre monumentale dans l’espace public intitulée « La théorie du temps ». Il s’agit d’un poème plastique de 3,50 m de hauteur qui reposera sur une structure et que les passants pourront lire au sol par le jeu de l’ombre et du soleil. Ce dispositif leur permettra également de lire les poèmes de quatre auteurs du festival invités à écrire sur la question du temps. L’idée est de créer un effet de surprise pour intéresser du public qui ne se déplacerait jamais pour rencontrer un auteur ». Poèmes visibles tout le mois d’octobre Place Royale.

M comme Christophe Manon

« Nous sommes ravis de recevoir Christophe Manon. Son écriture, placée sous le signe de la fulgurance, est très actuelle et accessible, intime et humaniste à la fois. Nous l’invitons avec Frédéric Oberland, un musicien de la veine post-rock pour une lecture concert suivi d’un échange au cours duquel l’auteur expliquera son travail et sa démarche ». Lecture-concert le 20 novembre.

A comme A suivre

« J’aime beaucoup le cycle « A suivre », qui nous permet de faire découvrir des voix émergentes. Le 18 mars, nous invitons deux jeunes auteurs très différents. Le Français Aldo Qureschi traduit ce qu’il peut y avoir de très saisissant dans le quotidien le plus trivial, c’est assez drôle et troublant. A l’inverse, la Québécoise Xavière Mackay traite du quotidien avec des pensées urbaines, mélancoliques et joyeuses ».

Consulter le programme sur le site Internet de la Maison de la poésie

Ça peut vous intéresser