2019-05-10T14:00:14Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/transfert/transfert675.jpg

Actualités Publié le 10 mai 2019

Transfert #2 : le plein d’animations et de réflexion

La zone libre d’art et de culture, installée sur le site des anciens abattoirs de Rezé, rouvre pour une 2e saison du 17 mai au 1er septembre 2019. Au programme : toujours des spectacles, mais aussi des temps de réflexion sur la culture et la ville.

Transfert, c’est à la fois un parc pour la balade,  un lieu de spectacle mais aussi un « village utopique ».
Transfert, c’est à la fois un parc pour la balade, un lieu de spectacle mais aussi un « village utopique ».

Un site en évolution

La première saison a révélé le site rezéen et son « village mutant » appelé à grandir année après année. Plus de 172 000 personnes en ont franchi l’entrée lors de la saison 1, « bien plus que nos prévisions, ce qui a demandé pas mal d’ajustements », explique Nicolas Reverdito, le directeur de Pick Up production, association nantaise qui pilote le projet. Pour la saison 2, le site a été optimisé en fonction des remarques des visiteurs : un espace d’accueil repensé, plus d’espaces couverts, une nouvelle boutique aménagée dans un « Bus Bazar », construction d’un gradin mobile pour un meilleur confort des spectateurs...

Une entrée en fanfare

La saison 2019 de Transfert est lancée en lien avec un autre événement : les Fanfaronnades de Rezé, de retour les 17, 18 et 19 mai. Pour cette nouvelle édition, 28 fanfares venues de toute la France et de l’étranger (Italie, Angleterre) sont invitées.

Un laboratoire pour la ville de demain

Transfert, c’est à la fois un parc pour la balade,  un lieu de spectacle mais aussi un « village utopique » où l'on réfléchit à la ville de demain, l’environnement, l’urbanisme... Ce « laboratoire pluridisciplinaire et indiscipliné », selon les mots de la secrétaire générale de Pick Up, Fanny Broyelle, va interroger la place des artistes et de la culture dans la fabrique de la ville. Une première traduction de ce travail est la mise en place tous les samedis matins, à partir du 25 mai, des « Idées fraîches ». Lors de ce temps hebdomadaire, des personnes qualifiées et les visiteurs pourront échanger, débattre, et proposer des sujets pour les semaines suivantes. Des conférences et séminaires sont également prévus à destination d’un public professionnel.

Une riche programmation

Transfert accueille quatre mois durant des rendez-vous très diversifiés, avec quelques événements destinés à être reconduits d’une année sur l’autre. À l’exemple du marché des créateurs le Grand Bazar, un marché des créateurs (14 juillet et 25 août), une bourse aux disques (les 1ers dimanches du mois), ou encore Good Times, événement tous publics autour des musiques groove (5 et 6 juillet).  « Cette année, précise le programmateur, Simon Dèbre, on propose davantage de  projets participatifs qui laisseront le choix au public d'être spectateur ou acteur d'une œuvre collective, à travers une installation numérique vivante, un battle de danse ou un mur de graff par exemple ». Nouveauté par rapport à 2018 : si la majeure partie des propositions culturelles restent gratuites, certaines seront payantes. Un choix qui permet de belles dates, à l’image du concert du collectif afrobeat Antibalas (3 août).

Un projet ancré sur le territoire

Transfert a l’ambition d’accompagner et influencer le projet métropolitain de ZAC des Îles. « Cette démarche sera prise en compte pour d’autres projets urbains », assure Fabrice Roussel, vice-président de Nantes Métropole en charge du tourisme et des équipements culturels d'intérêt métropolitain. Le site est aussi un catalyseur pour plusieurs actions culturelles et sociales sur le territoire. Ainsi, ce sont des élèves du lycée professionnel Goussier qui ont construit le nouveau gradin modulable. Les populations roms voisines du site ont été associées à la décoration du nouveau bus boutique. Des centres de loisirs et trois écoles primaires rezéennes sont également mobilisés sur des projets liés à Transfert cette année.

Deux formats d’ouverture

Ouvert sur une période plus longue, le village Transfert adapte ses horaires pour limiter les nuisances sonores pour le voisinage :

Infos et programmation sur le site de Transfert