2019-11-14T17:27:02Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/Citadelles/citadellescp675.jpg

Actualités Publié le 14 novembre 2019

Citad’elles le lieu pour les femmes victimes de violence, ouvre ses portes le 25 novembre

Unique en France par son approche globale et pluridisciplinaire, ce lieu de ressources, de soutien, d'information et d’accompagnement ouvrira ses portes sur l’Île de Nantes dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre.

Citad’elles ouvre ses portes le 25 novembre.
Citad’elles ouvre ses portes le 25 novembre.

Un lieu chaleureux et sécurisé pour se réfugier, s'informer et se reconstruire. Voici comment a été conçu Citad’elles, nouveau centre d'aide et d'accompagnement pour toutes les femmes (et leurs enfants) victimes de violences (psychologiques, physiques, sexuelles, conjugales, etc.). "C’est un projet aux valeurs fortes", a déclaré Johanna Rolland, lors de la visite du centre, le 14 novembre. La Maire de Nantes a ajouté : « Nous regrettons l’utilité de ce centre, mais les chiffres sont accablants : 121 féminicides l’année dernière en France, plus de 24 500 femmes victimes de violence sur la métropole, le temps n’est plus au constat mais à l’action. Aider les victimes à sortir du cycle de la violence est notre priorité ! ».

Imaginé par un regroupement de quatre associations (SOlidarité femmeS Loire-Atlantique, SOS Inceste et Violences Sexuelles, L’Oasis et Question Confiance) puis porté par la Ville de Nantes, ce projet regroupe aujourd’hui différents acteurs associatifs et institutionnels comme le Département de Loire-Atlantique, l’Agence Régionale de Santé, la Caisse d’Allocations familiales ou encore le Barreau de Nantes. Au total, le projet aura nécessité un investissement de 1,8 millions d’euros et 1,8 millions d’euros de frais de fonctionnement.

Simplifier les démarches des victimes

Citad’elles ouvrira ses portes le 25 novembre prochain à l’angle du boulevard Vincent Gâche et de la rue François Albert, en plein cœur de l’Île de Nantes. Il accueillera toutes les femmes (majeures) victimes de violences et leurs enfants, sans rendez-vous. Unique en France par son approche pluridisciplinaire, ce centre offre aux victimes une prise en charge complète et gratuite, mutualisant en un seul endroit des services d’aides juridiques, sociales et psychologiques. Les femmes pourront également porter plainte sur place, auprès d'une antenne du commissariat.

« A son arrivée, pour éviter d’avoir à confier son histoire, parfois très intime, à 10 personnes différentes, la femme est prise en charge par un seul interlocuteur privilégié, la coordinatrice de parcours, qui pourra ensuite l’aiguiller vers les différents professionnels du centre, explique Aïcha Bassal, adjointe à l’égalité. Tout a été pensé pour simplifier les démarches de la victime sans qu’elle ait besoin de parcourir toute la ville. »

Un parcours vers la reconstruction

Salles rondes et lumineuses, coussins et canapés confortables, décoration colorée et chaleureuse… Les différents espaces de Citad’elles forment un parcours thématique vers la reconstruction personnelle. on trouve une salle de repos et de ressourcement, une salle de jeux pour les enfants ou encore une salle polyvalente, pour des activités collectives de reprise de confiance en soi ou organiser des groupes de paroles. Trois logements sécurisés dédiés seront également proposés pour mettre en sécurité les femmes et leurs enfants de manière temporaire.

« Les situations de violences au sein d’un couple ou d’une famille peuvent survenir à n’importe quel moment, c’est pourquoi le centre Citad’elles est ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7 , précise Aïcha Bassal. Pour garantir la sécurité des femmes et de leurs enfants, les vitres sont teintées le jour, les stores baissés la nuit tandis que le hall d’entrée est surveillé par des caméras et des agents de sécurité. Véritable citadelle en cas de danger, le centre est aussi ouvert aux femmes dont les situations sont plus apaisées et qui souhaitent se reconstruire plusieurs années après des violences ou un traumatisme.

À noter

Deux jours de rencontres les 22 et 23 novembre

Pour saluer l’ouverture de Citad’elles, deux journées de partage sont organisées. Au programme : tables rondes, rencontres, ateliers, forum sur les violences faites au femmes...

Citad'elles : infos pratiques

Adresse : 8 boulevard Vincent Gâche, 44 200 Nantes.
Numéro de téléphone : 02 40 41 51 51
Les femmes victimes de violences et leurs enfants pourront y trouver une écoute et un accompagnement gratuit, sans rendez-vous, 7j/7 et 24h/24.
 

Les chiffres de 2018 en Loire Atlantique.

On déplore 2 féminicides sur le territoire.
Près de 1 000 appels ont été passés depuis la Loire-Atlantique à la plateforme téléphonique 3919.
plus de 2 300 faits de violences conjugales ont été constatés en 2018 par la police ou la gendarmerie.

Ça peut vous intéresser :