2019-07-09T16:22:58Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/affichage%20violence/pasviolence675.jpg

Actualités Publié le 09 juillet 2019

Une campagne d’affichage citoyenne contre la violence dans les quartiers

L’association Congo Intervalles a porté une affiche en faveur de l’apaisement dans les quartiers de la ville. Rencontre avec son président,  Kalomé Botowamungu qui porte ce message d’espoir depuis des années. 

Des affiches citoyennes appellent à l’unité et l’espoir dans les quartiers.
Des affiches citoyennes appellent à l’unité et l’espoir dans les quartiers.

A partir du 10 juillet, et durant tout l’été, vous croiserez peut-être le regard déterminé d’Esther Douyou et ces slogans puissants  : « Ne laissons pas la violence tuer l’espoir dans nos quartiers » ou encore « Je suis des Dervallières, tu es de Bellevue… Et alors ? Stop à la guerre des quartiers ». Ces messages qui seront diffusés sur des dizaines de panneaux d’affichage, sont portés haut et fort par un ancien habitant des Dervallières, Kalomé Botowamungu, président de l’association Congo Intervalles.

«Une campagne d’affichage, c’est pour nous un moyen d’agir en tant que citoyens, explique cet homme de 59 ans. À notre niveau, on ne peut pas désarmer ni démanteler les trafics qui empoisonnent nos quartiers, évidemment, mais on peut partager un message fort et positif pour apaiser les tensions et les rivalités auprès des jeunes. »

Le message de Kalomé Botowamungu tourne déjà depuis quelques mois et a même été repris sur les banderoles de la marche des quartiers, le 28 avril dernier à Nantes. Il espère que cet affichage public permettra aux Nantaises et aux Nantais de « s’approprier le message, dans toute sa diversité. »

« Une énergie formidable dans les quartiers »

Si Kalomé Botowamungu vit désormais aux abords du centre-ville, Congo Intervalles est toujours domiciliée aux Dervallières, un quartier qu’il porte toujours dans son cœur. Il a travaillé des années à la maison de quartier et entraîné deux équipes de foot : « Pendant toutes ces années, j’ai pu voir les quartiers changer, affirme-t-il, et malgré les périodes difficiles de ces derniers mois, il y a toujours une énergie et un espoir formidables ! Il n’est plus rare de voir des jeunes des quartiers faire de grandes études, Bellevue et Malakoff comptent des équipes de foot très talentueuses qui ont formé et révélé de jeunes joueurs aujourd'hui en 2e division et en ligue 1, l’acteur et humoriste Ahmed Sylla a grandi aux Dervallières... Les quartiers nantais ont une richesse et une chaleur que nous avons envie de partager et dont nous sommes fiers ! »

Cette campagne d’affichage est un moyen de plus pour appeler les habitants à prendre part à ce combat contre la violence, Kalomé Botowamungu évoque la suite  : «Il y a bien évidemment d’autres acteurs qui entendent continuer la campagne sur des actions concrètes. Par exemple, ils imaginent organiser des sorties à la plage avec des jeunes de chaque quartier, pour les réunir autour d’une belle journée et leur montrer qu’ils n’ont rien à craindre les uns des autres. »

Ça peut vous intéresser