2019-02-15T11:11:29Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/victoria-lauro/yoga-chez-lune-675.jpg

Actualités Publié le 15 février 2019

Victoria Lauro, l’énergie d’entreprendre après l’accident

Après un grave accident, Victoria Lauro a créé Chez June, un centre de bien-être dédié au yoga, au Pilates et à la médecine douce près de la place Graslin.

Chez June, les cours de yoga et de Pilates s’enchaînent.
Chez June, les cours de yoga et de Pilates s’enchaînent.

Au premier abord, rien ne laisse penser que la belle façade de cet immeuble haussmannien abrite un centre de bien-être qui ne ressemble à aucun autre. C’est pourtant ici, au 7 rue des Cadeniers, à deux pas de la place Graslin, que Victoria Lauro reçoit ses clients. La Vannetaise de 30 ans, fraîchement débarquée à Nantes, y a fondé Chez June. Le concept ? Un appartement transformé en un lieu de vie, où les cours de yoga, de Pilates et les consultations dédiées à la médecine douce s’enchaînent depuis un mois. Lumière feutrée, grands canapés, bougies, bouddhas…. La décoration, épurée, plonge directement dans un univers intimiste. «Je voulais que l’on se sente comme à la maison, dans un espace chaleureux, un véritable cocon pour prendre soin de soi», explique Victoria. Pétillante, la jeune femme a eu l’idée de lancer son activité après un grave accident et une longue rééducation il y a quelques années.

Voyages initiatiques

En 2014, la Bretonne, alors âgée de 25 ans et en poste dans la communication à Paris, plonge dans une piscine. Sa tête heurte le fond. Bilan: une vertèbre fracturée qui entraîne une paralysie des jambes. Après une opération et 7 mois de rééducation au centre de Kerpape, à Ploemeur (Morbihan), elle retrouve progressivement l’usage de ses jambes. «J’ai eu énormément de chance car les médecins ne savaient pas si j’allais remarcher.» De retour dans la capitale, Victoria consacre alors plusieurs dizaines d’heures par semaine à la rééducation et débute le yoga. « J’ai découvert cette pratique en revenant à Paris. Ce sport m’a aidé à progresser en faisant travailler les muscles profonds en parallèle de la rééducation.» Comme une révélation. Pendant un an, elle décide de voyager pour se former à cette discipline ancestrale. Direction l’Inde, l’Australie puis Bali.

De nombreuses heures d’apprentissage plus tard, Victoria retrouve la Bretagne et commence à donner des cours aux vacanciers le temps d’un été. Après cette saison réussie, elle cherche une « grande ville, attractive, à fort potentiel, et proche de sa famille » pour démarrer son activité. Ça sera Nantes. Avec des économies en poche, elle sollicite l’aide d’Initiative Nantes et obtient un prêt d’honneur. Ce réseau associatif de financement et d’accompagnement à la création d’entreprise, dont Nantes Métropole est partenaire, lui propose aussi de la mettre en relation avec une marraine chargée de la soutenir. De quoi lancer Chez June avec sérénité. Victoria savoure aujourd’hui sa nouvelle vie et aime à rappeler que «c’est le sport qui [l]’a sauvée. J’en ai toujours fait et j’ai appris à repousser mes limites. L’aspect mental a été la clef de ma rééducation.»

L’info en plus

Ouvert en janvier, Chez June vous accueille du lundi au dimanche pour des cours de yoga, de Pilates, des massages, mais aussi pour des consultations en ostéopathie, naturopathie, nutrition, et soins énergétiques.