2019-06-21T17:15:18Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20municipal/CM21062019/CMunicipalmalak675.jpg

Actualités Publié le 21 juin 2019

Quartiers populaires, écoles : l'essentiel du conseil municipal

Le troisième conseil municipal de l’année se tenait vendredi 21 juin. Au programme, 26 nouvelles mesures en faveur des quartiers populaires, la transition énergétique dans les écoles et le compte administratif 2018.

coquelicots800.jpg

Nantes signe l'appel "Nous voulons des coquelicots"

Le conseil municipal a adopté un vœu de soutien et d'engagement à l'Appel du collectif nantais "Nantes veut des coquelicots". Cette association demande l'interdiction de tous les pesticides de synthèse, y compris pour les professionnels et espère recueillir 5 millions de soutiens pour convaincre le gouvernement. Par ce soutien, la Ville de Nantes accentue encore une démarche entamée depuis plus de quinze ans. "On soutient les victimes des pesticides, on demande à l’Etat l’accélération de la mutation du métier d’agricultuteur, avec de plus gros salaires, plus de prévention anti pesticides, plus d’accès aux soins, expose Thomas Quéro, adjoint à l'espace public et à la nature en ville. Nous sommes satisfaits de pouvoir rejoindre cette démarche cohérente avec nos valeurs." En effet, Nantes s'est engagée depuis 2002 dans une démarche "zéro produit phytosanitaire" et "zéro engrais chimique"pour l'entretien de ses espaces verts et espaces publics. Dans les jardins collectifs, une charte impose des pratiques écologiques aux jardiniers bénéficiaires depuis 2010. Et l'opération Ma rue en Fleurs met à dispositiondes Nantais 4000 graines pour le fleurissement de la ville.

CMunicipalmalak800.jpg

La Ville accélère ses projets pour les quartiers

Les élus ont adopté deux délibérations importantes pour les quartiers populaires de Nantes : la convention avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), qui va permettre de mobiliser plus d’un demi milliard d’euros (577 millions d’euros) pour transformer en profondeur Grand Bellevue, Bottière Pin-Sec, Nantes Nord et Dervallières. Et le Contrat de ville qui encadre l’intervention des différents acteurs (institutionnels, économiques et associatifs) dans les quartiers prioritaires. Ce document intègre 26 nouvelles mesures, construites avec les acteurs de terrain en réponse aux violences qui ont secoué plusieurs quartiers en juillet 2018. Fruit d’un an de discussions avec les services de la Ville, les bailleurs sociaux, les conseillers citoyens et une cinquantaine d’associations, ce programme axé sur l’intervention humaine et sociale vise à démultiplier les actions pour réduire les inégalités et améliorer la vie de ces quartiers, qui comptent quatre fois plus d’habitants sous le seuil de pauvreté que le reste de la métropole. Parmi les mesures marquantes : un plan d’un million d’euros pour rénover les aires de jeux pour enfants, un soutien renforcé aux clubs sportifs, qui joue un rôle clé dans l’éducation et la cohésion sociale, la création d’un groupement d’achats qui permettra d’acheter à moindre coût des produits de qualité, en circuit court, des aides aux jeunes pour passer le permis de conduire ou le BAFA, ou encore des interventions massives pour pacifier 58 halls d’immeubles aujourd’hui « annexés » par les trafics.

Plus d'infos
budget800.jpg

Compte administratif 2018

Le budget 2018 de la Ville de Nantes, voté lors du conseil municipal du 9 février 2018, s'élève à plus de 460 millions d'euros. En tête des dépenses : l'éducation, la solidarité, la transition énergétique ainsi que les services de proximité (culture, petite enfance, sport...) affirment les priorités de la collectivité. 52,9 millions euros d'investissements ont permis la réalisation d'équipements tels que le pôle associatif Désiré Colombe et son multi-accueil, la restructuration et le rénovation de plusieurs écoles, l'aménagement de la Fabrique des Dervallières ou encore la restructuration du plateau sportif de la Durantière... Une fiscalité stable a permis d'éviter une augmentation des taux des impôts locaux en 2018.

Plus d'infos
ecole800.jpg

Ecoles : Nantes renforce son engagement en faveur de la transition énergétique.

Dans le cadre du schéma directeur, amorcé en 2017, Nantes poursuit la refonte massive de son patrimoine scolaire. En ligne de mire : accueillir 2000 nouveaux écoliers d’ici 2024 dans des bâtiments écoresponsables du XXIe siècle. Le concours de maîtrise d’œuvre pour l’école Lucie Aubrac a été voté au conseil municipal. Une extension de la maternelle, la création d’un restaurant scolaire mutualisé, la restructuration des locaux existants et une extension pour accueillir les locaux du conservatoire sont ainsi programmés pour agrandir le groupe scolaire. Comme tous les autres projets du schéma directeur, l'école Lucie Aubrac sera construite comme un bâtiment à haute performance énergétique.

Plus d'infos
halveque800.jpg

En 2022, une nouvelle maison de quartier à la Halvêque-Beaujoire

Fin 2016, la Ville lançait une concertation avec les habitants du quartier Nantes Erdre pour définir le projet d’une nouvelle maison de quartier. Elle sera mise en service en 2022. Situé idéalement près de la ligne de tramway 1, ce nouvel équipement sera dédié à la vie associative et locale. Imaginée en concertation avec les habitants et les futurs usagers, d’une surface de 2 160 m², la maison de quartier Halvêque-Beaujoire rassemblera un hall d’accueil, lieu d’orientation et de convivialité, un café de type associatif, une bibliothèque municipale et une ludothèque neuves, un espace associatif, une salle de diffusion, un espace pour les jeunes 11-15 ans et 16-25 ans, une cuisine, une serre culturelle et des espaces de réunion et des bureaux. « La bibliothèque municipale et le centre socio-culturel de l’Accoord, qui y seront hébergés, seront les principaux acteurs de cet équipement qui sera géré par une équipe dédiée», précise Aïcha Bassal, adjointe en charge de la vie associative. Démarrage des travaux en 2021 pour une mise en service en 2022. Coût prévisionnel : 7,3M€.

Plus d'infos
aubergejeunes800.jpg

Une auberge de jeunesse à Malakoff en 2022

Le conseil municipal a validé l’attribution d’une subvention de 500 000 € pour la construction d’une auberge de jeunesse à Malakoff. Porté conjointement par la ligue de l’enseignement – FAL 44 et l’Office public Habitat 44, cet équipement de tourisme social nécessitera un investissement total de 3 942 592 € pour une livraison au premier trimestre 2022. Ce centre international de séjour ouvert à tous proposera une capacité d’hébergement de 168 à 188 lits ainsi qu’une restauration sur place. Des salles pour des activités pédagogiques complémentaires, des formations et des séminaires seront également aménagées. « Nous souhaitons nous engager auprès de ces associations pour proposer une offre de tourisme social à prix abordable avec un accueil de qualité, affirme Aïcha Bassal, adjointe à la vie associative.  En installant cette auberge de jeunesse à Malakoff, en plein axe Loire et Vélo, nous espérons qu’elle participera au rayonnement du quartier et qu’elle aura un impact positif sur les commerces de proximité. »