2019-10-22T14:08:47Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/gare/Ouverture-675.jpg

Actualités Publié le 22 octobre 2019

[Vidéo] Le nouveau visage des abords de la gare de Nantes

Parvis remodelé et végétalisé, théâtre de verdure au bord du canal Saint-Félix…Après trois ans de chantier, de nombreux Nantais et visiteurs sont venus profiter des nouveaux espaces publics de la Gare Nord, lors du week-end inaugural les 19 et 20 octobre. Tour d’horizon des transformations en images.

« Quelle surprise. On ne reconnaît rien ! » En balade sur la nouvelle esplanade de la Gare Nord ce samedi 19 septembre, Margot a du mal a se remémorer l’allure de l’ancien parvis. « Les voies automobiles passaient bien ici, non ? », s’interroge son amie Francine, qui a fait le déplacement pour profiter des animations et voir le changement. «Il n’y a plus que le tramway désormais. C’est joli, aéré, ça apporte un regain de modernité », estiment les deux retraitées, particulièrement séduites pour la nouvelle entrée du Jardin des plantes. Le parc, jusqu’alors masqué derrières ses grilles, est « sorti de ses murs » pour venir coloniser l’espace public. La clôture a été déplacée et l’entrée élargie pour passer de 3 à 14 m de large, dévoilant des essences qu’on ne remarquait plus. « Ces magnolias sont magnifiques, ils étaient déjà là avant ? Et, ces grands bancs sont une très bonne idée. C’est convivial !».

« Moins de bitume, plus de nature »

Après trois ans de chantier, Margot et Francine ne sont pas les seules à s’étonner de la métamorphose. Le projet - qui a mobilisé 18 millions d’euros – a transformé l’entrée de la Gare Nord, espace routier peu attrayant, où se croisaient  bus, voitures et taxis. Désormais piéton, le quartier s’arpente à pied, en tram ou à vélo.  « Ça oblige à changer ses habitudes, mais c’est beaucoup plus agréable pour tout le monde », estime Tom, réceptionniste dans un hôtel voisin en découvrant les berges du canal Saint-Félix, aménagées en théâtre de verdure. « La disparition de la circulation est une bonne chose. La sortie de la gare et la liaison avec le Jardin des plantes sont plus lisibles », juge Vincent, qui habite le quartier Dalby.  « Moins de bitume, plus de nature : ça va dans le bon sens ».

« On ne sait plus vraiment si cette esplanade est l’entrée de la gare, une salle d’attente à ciel ouvert ou bien la porte d’entrée du Jardin des plantes. Et c’est tant mieux », a réagi Johanna Rolland maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, en coupant le ruban inaugural samedi 19 octobre. « La gare est souvent la première image que l’on a d’une ville. On souhaitait que cette image illustre la douceur de vivre nantaise ».

L’espace, entièrement piétonnisé, offre 10 300 m² d’espaces verts au total, avec sept massifs botaniques, composés d’essences rares ou peu communes : cerisier Yoshino, désespoir du singe, cyprès de Louisiane, fougères arborescentes d’Australie… « Cette nouvelle promenade paysagère est le point de départ de la promenade nantaise qui rejoindra à terme la Loire. Et la première branche de l’étoile verte qui connectera demain le square Mercoeur, le futur jardin des quatre saisons de Feydeau-Commerce, la place-parc de la Petite-Hollande, jusqu’au Jardin extraordinaire et au parc des Oblates dans le Bas-Chantenay. »

Une nouvelle place pour les deux-roues en 2021

L’aménagement de l’esplanade, qui s’étend sur 3,5 hectares jusqu’à la station Duchesse-Anne, n’est pas totalement terminé. La dernière pièce sera la création d’un espace dédié aux deux-roues, sur la placette située entre la gare et le parking Gare Château. Aujourd’hui utilisé pour construire l’extension de la gare SNCF, toujours en chantier, il accueillera en 2021 : un parking pour les cyclistes doté d’un toit végétalisé, d’une capacité de 338 vélos et 22 vélos-cargos (extensible à 698 cycles si besoin) ; une station Bicloo (40 places) ; un service de gonflage et de réparation ; ainsi qu’un parking dédié aux deux-roues motorisés (environ 30 places). Le chantier démarrera l’été prochain, quand la gare-mezzanine sera achevée. L’ouverture de cette rue suspendue de 160 mètres de long, dotée de nouveaux commerces, restaurants et terrasses, est prévue en juin 2020.

Le projet en 5 chiffres clés

175 arbres et 10 300 m² d’espaces verts

- 13 % de surfaces minérales

500 mètres de promenade piétonne entre le château et le Jardin des plantes

1,4 km de bandes cyclables

18 millions d’euros, cofinancés par Nantes Métropole  (51 %),  le  Département  de  Loire-Atlantique (8 %), l’État (21 %) et l’Europe via le Feder (20 %).

Ça peut vous intéresser  :