2019-08-30T17:04:17Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/gens%20voyage/gensvoyage675.jpg

Actualités Publié le 30 août 2019

Les gens du voyage se sédentarisent dans des logements adaptés

Six familles de voyageurs ont emménagé dans un habitat adapté à leurs besoins quartier Gâchet à Nantes. Jeudi 29 août, les nouveaux arrivants ont pendu la crémaillère en présence d’Alain Robert, adjoint au maire en charge de l’urbanisme.

Six familles de voyageurs ont bénéficié d’un projet de relogement quartier Gâchet.
Six familles de voyageurs ont bénéficié d’un projet de relogement quartier Gâchet.

Sept mois après la remise des clés, Laura savoure « le confort retrouvé ». La jeune femme, son mari, et leurs trois enfants ont emménagé chemin de la Boisbonnière dans une jolie maison avec jardin. « C’est un grand changement, nous avons longtemps vécu dans un mobile-home précaire et mes enfants souffraient du manque d’espace », explique Laura qui a tout de suite dit oui au projet de relogement initié en 2012 par Nantes Métropole. « C’était aussi la promesse d’un bien-être moral. Je suis auxiliaire de vie à domicile et lorsque les employeurs voyaient mon adresse sur les contrats, ils stoppaient la collaboration. J’ai toujours bien travaillé mais les gens avaient une certaine appréhension. »

Des habitants acteurs de leur projet

Avec ses cinq frères et sœurs, installés dans les maisons voisines, Laura a pu participer à l’élaboration de son futur logement en étroite concertation avec le bailleur Nantes Métropole Habitat (NMH) : choix du cabinet Grizzly Architectes, avis sur les plans, choix des matériaux, visites de chantiers… « Ce sont des gens qui habitaient ensemble depuis longtemps, la démarche était vraiment collective pour que cet habitat réponde à leurs attentes », rappelle Alain Robert, adjoint au maire de Nantes et président de Nantes Métropole Habitat. Six maisons individuelles sont sorties de terre : quatre T5 et deux T4 avec jardinet.

L’intermédiation locative a été mise en place : l’association Une famille Un Toit (UFUT 44) est locataire des logements qu’elle sous-loue aux occupants jusqu’au glissement du bail. La structure accompagne également les nouveaux habitants dans leurs démarches quotidiennes comme l’ouverture de compteurs ou la gestion des factures.

« Briser les clichés »

Si le climat est aujourd’hui apaisé, l’arrivée des voyageurs dans le quartier a suscité de nombreuses inquiétudes chez les riverains. « Les réunions publiques étaient tendues », regrette Laura. « Les relations ont été compliquées au début avec certains voisins mais maintenant il y a une bonne entente, on nous apporte même des légumes ! Pour nous, c’est aussi un moyen de briser les clichés sur notre communauté. »

Sur l’agglomération nantaise, 145 ménages de gens du voyage sont en situation d’ancrage territorial. Pour accompagner leur accès au logement, Nantes Métropole et ses partenaires s’appuient sur plusieurs outils. Le développement de l’offre d’habitat adapté pour les gens du voyage est une des orientations du Plan local de l’urbanisme métropolitain (PLUm) adopté en 2018. Les familles qui manifestent le souhait de se sédentariser devraient être relogées à l’horizon 2024, comme le prévoit le Schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage.

Ça peut vous intéresser