2019-05-02T16:19:22Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/5ponts/5pontspierre675.jpg

Actualités Publié le 02 mai 2019

5Ponts va faire germer la solidarité

La première pierre du projet 5Ponts, initié et porté par l’association des Eaux Vives, a été symboliquement posée, ce mardi 30 avril.

Le projet 5ponts sera livré fin 2020.
Le projet 5ponts sera livré fin 2020.

Six ans, et un projet unique. « C’est en 2013, que s’est tenu le premier comité de pilotage » rappelle, ce mardi 30 avril, lors de la pose symbolique de la première pierre du projet 5Ponts, Denis Aftalion, président, depuis 2015, des Eaux vives, une association d’aide aux plus démunis. Le projet, imaginé par l’agence d’architectes Tétrarc, sortira de terre, sur l’île de Nantes, aux abords de l’ancien marché d’intérêt national (MIN), fin 2020. Il réunira sous le même site quatre structures d’aide et d’accueil pour les personnes sans domicile fixe : un restaurant social, un accueil de jour et une halte de nuit, ouverts 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, et 40 studios d’hébergement. « C’est un projet fondé sur des valeurs traduites en actes, pour que nous vivions les uns avec les autres et pas les uns à côté des autres. C’est, sur cette île de Nantes où se construit la ville de demain, un projet ambitieux, mené par des pionniers qui ont su convaincre les collectivités » indique Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole.

© Images : spectrum.
© Images : spectrum. ©Tetrarc
© Images : spectrum.
© Images : spectrum. ©Tetrarc
© Images : spectrum.
© Images : spectrum. ©Tetrarc

Les ponts de l’insertion

5Ponts abritera également un programme de logements en accession à la propriété et d’habitat social, une boutique Emmaüs, une plateforme de bureaux et, autre originalité, une ferme urbaine sera exploitée sur son toit, un projet d’agriculture vivrière qui est d’ores et déjà « en phase d’expérimentation » précise Bruno Bataille, directeur de CDC habitat grand ouest, une filiale de la caisse des dépôts et consignation, maître d’ouvrage de 5Ponts. En avril dernier, Antoine Devins, co-fondateur de la Société d’agriculture urbaine généreuse et engagée, la Sauge, future exploitante de la ferme urbaine, animait, avec la participation de personnes accueillies par les Vives eaux, des ateliers agricoles. « Quand on apprend à connaître les gens sans domicile fixe, on se rend compte que ce sont des gens comme nous » indique Denis Aftalion, après avoir rappelé l’origine du nom 5Ponts, les cinq axes cardinaux,  « le vivre ensemble, le logement, la santé, le travail, le pouvoir d’agir - constituant le champ des actions et des interventions menées simultanément pour permettre l’insertion sociale. » « Nous sommes, en Loire-Atlantique, un laboratoire du social » indique Philippe Grosvalet, président du conseil départemental. « Il faut construire des ponts entre les hommes disait Saint-Exupéry » ajoute Laurence Garnier, vice-présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, deux collectivités partenaires financiers du projet.

En 2016, 5Ponts obtenait de l’Union européenne le label « Actions urbaines innovantes » et un financement de 5 millions. Le coût de l’opération 5Pont s’élève à 22 millions d’euros.

Consulter le site Internet 5Ponts