2019-06-28T11:57:58Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/sports/solitaire-figaro/soliatirefigretour675.jpg

Actualités Publié le 28 juin 2019

Solitaire du Figaro : Corentin Douguet chef de file des skippers nantais

La 50e édition de La Solitaire Urgo Le Figaro a dévoilé ses champions. Derrière le vainqueur Yoann Richomme, Corentin Douguet et les autres Nantais ont réalisé de belles performances.

Pour sa 10e participation, Corentin Douguet termine à une marche du podium. ©Yvan Zedda
Pour sa 10e participation, Corentin Douguet termine à une marche du podium. ©Yvan Zedda

Après plus de 14 jours de course entre Nantes, Kinsale (Irlande), la baie de Morlaix et Dieppe, les 47 skippers de La Solitaire Urgo Le Figaro ont rallié la Normandie, mercredi 26 juin. Derrière Yoann Richomme, le grand vainqueur, les Nantais ont livré une belle bataille. En chef de file, Corentin Douguet (NF Habitat) s’est adjugé la 4e place pour sa 10e participation. « C’est une belle satisfaction au vu du plateau, souligne le marin de 45 ans. Mais en même temps, il y a une petite déception car le podium est très proche (à 3 min 50). » 

Pour la première fois, je me suis endormi debout.

Corentin Douguet.

Cette 50e édition de la célèbre course au large et en solitaire n’a pas été de tout repos. En effet, les participants ont du composer avec des conditions météorologiques qui n’ont eu de cesse de rebattre les cartes : « les scénarii ont été assez incroyables. C’est rare d’avoir autant d’étapes qui distribuent les bons et les mauvais points. Il y a eu des rebondissements lors des quatre étapes. Ce fut vraiment une édition particulière ». Et le Nantais de naissance livre même une anecdote qui fait froid dans le dos : « pour la première fois, je me suis endormi debout, cela ne m’était jamais arrivé ! » Plus de peur que de mal, puisque Corentin Douguet a pu se relever juste après l’incident. « C’est une course toujours éprouvante. On est obligé de puiser assez loin dans nos ressources physiques et mentales. On doit dormir 2 ou 3 heures par tranche de 24 heures !»

Derrière, pour sa première participation, Sébastien Marsset (Handicap Agir Ensemble) signe une jolie 3e place dans la catégorie « Bizuth » et savoure sa 14e position au classement général : « c'est vraiment une bonne surprise. Mine de rien, malgré mon parcours un peu différent des autres marins, je me rends compte que j’ai certaines compétences pour la course au large. J'ai toutefois été impressionné par l'expérience des marins de renom comme Alain Gautier, Michel Desjoyeaux ou Loïck Peyron. Je suis admiratif. »

À noter

Le classement des skippers nantais

Corentin Douguet (NF Habitat) termine 4e au classement général en 14j 4h et 52 min.
Adrien Hardy (Sans Nature, Pas de Futur !) est 7e en 14j 5h et 23 min.
Pierre Leboucher (Guyot Environnement) est 9e en 14j 6h et 23 min.
Sébastien Marsset (Handicap Agir Ensemble) est 14e en 14j 9h et 7 min.
Loïck Peyron (Action Enfance) est 24e en 14j 16h et 8 min.

Ça peut vous intéresser