2020-02-07T10:22:21Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/au%20musee%20arts/expo-chaplin-675.jpg

Actualités Publié le 07 février 2020

Musée d'arts : succès critique et public pour Chaplin

L'exposition temporaire s'est achevée le 3 février. Elle aura accueilli 146 800 visiteurs – un record – et offert au musée nantais une forte visibilité nationale.

Dans « l’Usine à rêves », un dispositif de médiation installé au cœur de l’exposition.
Dans « l’Usine à rêves », un dispositif de médiation installé au cœur de l’exposition.

Un chapeau melon, une canne, une petite moustache, une redingote élimée... Ces ingrédients ont fait le succès de Charlot, personnage apparu en 1914 et devenu l'une des premières stars internationales du cinéma. 105 ans après, le vagabond au grand cœur continue d'attirer les foules. L'exposition « Charlie Chaplin dans l'œil des avant-gardes », proposée du 18 octobre 2019 au 3 février 2020, s'avère le plus grand succès du Musée d'Arts de Nantes : 146 800 visiteurs l'ont parcourue (dont 4 287 en groupes scolaires). Le record détenu par l'exposition des Kandinsky du Centre Pompidou (134 000 entrées en 1998) est tombé.
« Le bouche-à-oreille est excellent », se félicite Sophie Lévy, directrice du musée, qui souligne une particularité de cette exposition : « Les visiteurs viennent et reviennent afin d’approfondir leur visite initiale, et pour la faire visiter à leurs enfants, ou famille venue d’ailleurs. »
La proposition était il est vrai particulièrement riche, avec 215 objets exposés dans le patio du musée, provenant de dix pays : peintures, photographies, dessins, sculptures, documents, extraits de film... L'exposition a aussi été portée par une ambitieuse programmation associée : cycle de films au Cinématographe, colloque, événements artistiques au Conservatoire, au Katorza, avec Angers Nantes Opéra...

Charlot, coqueluche médiatique

« Chaplin dans l'œil des avant-garde » a donné une visibilité nationale au musée nantais, grâce à une communication nationale et surtout de nombreuses retombées presse. Plus de 200 articles ont été publiés, notamment dans des médias nationaux – là encore un record pour le Musée d’arts. « D’un point de vue qualitatif, les journalistes ont salué l’audace de la proposition et la qualité des recherches menées », souligne Sophie Lévy, pour qui le Musée d’Arts de Nantes « développe l’image d’un musée inventif et innovant sachant allier précision scientifique et capacité de parler au grand public ».  
Même le projet « Chaplin l'homme-orchestre », porté cet automne par la Philharmonie de Paris, qui aurait pu coûter cher à la visibilité de l’exposition nantaise, a plutôt joué en sa faveur : « Plusieurs organes de presse ont, de ce fait, publié un article liant les deux expositions, plutôt qu’aucun ». Preuve que Charlot ne craint pas la concurrence !

Les Nantais aux premières loges

D'où viennent les visiteurs de l'expo Chaplin ? De la métropole nantaise pour 58 %, mais aussi d'autres communes de Loire-Atlantique (9 %) et d’autres départements (27 %). Enfin, 6 % sont des visiteurs étrangers avec une majorité d’Espagnols, Italiens et Anglais.

À suivre : le Louvre Abu Dhabi

Après Nantes, l'exposition « Chaplin dans l’œil des avant-gardes » sera accueillie au musée emirati à partir du 13 avril, dans une version adaptée. Une première pour un projet imaginé par un musée français en région.

Ça peut vous intéresser