2020-02-27T15:15:32Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/Semitan/busway-675.jpg

Actualités Publié le 27 février 2020

Sur la ligne 5, le Busway a remplacé les Chronobus

Au départ de la gare sud, elle dessert Malakoff avant de traverser d’est en ouest l’île de Nantes. La ligne C5 a fait place à la ligne L5, désormais opérée par des Busways.

L’arrivée des Busways doit améliorer le fonctionnement de la ligne 5, dont la fréquentation est passée de 9 000 passagers par jour en 2013, année de son lancement, à plus de 21 000 aujourd’hui.
L’arrivée des Busways doit améliorer le fonctionnement de la ligne 5, dont la fréquentation est passée de 9 000 passagers par jour en 2013, année de son lancement, à plus de 21 000 aujourd’hui.

Ça bouge cet hiver dans les transports nantais ! Après le lancement le 11 février du nouveau Navibus N2, c’est au tour de la ligne Chronobus C5 de devenir la ligne L5 du Busway. L’annonce faite en juin dernier s’est concrétisée ce jeudi 27 février, avec un lancement officiel du côté du Conservatoire de Nantes.

C’est une « logique en cascade » – selon le mot de Pascal Bolo, président de la Semitan – qui sous-tend l’opération. La mise en service des 22 nouveaux e-Busways sur la ligne 4 a fait naître l’idée de redéployer les Busways « classiques ». « Nous avions deux options : soit réformer ce matériel – ce qui n’est pas très pertinent à l’heure de la sobriété –  soit continuer à l’exploiter en transformant la ligne C5 en ligne 5 de Busway », explique Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Dans un troisième temps, les bus articulés de l'ex-ligne C5 sont redéployés sur la ligne C3 (lire ci-dessous).

Un plus pour la régularité

Quels changements attendre de cette transformation ? De la C5 à la L5, la fréquence des passages n’est pas modifiée, mais le changement de véhicules permettra d’améliorer la régularité du service. « Comme il est possible de monter par toutes les portes, on devrait gagner 2 à 3 minutes sur certaines stations très fréquentées. Cela semble peu mais c’est à rapprocher de la durée du trajet qui est de 20 minutes, c’est donc 10 à 15 % de temps de parcours gagné », précise Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole en charge des déplacements.

Autres changements pour les voyageurs : ils n’auront plus de demande d’arrêt à faire, puisque le busway s’arrête systématiquement à toutes les stations, et ils devront veiller à être munis d’un titre de transport avant de monter – il n’en est pas vendu dans les Busways. Enfin, pour les personnes à mobilité réduite (PMR), la mini-palette sort systématiquement pour l’accès au véhicule, porte n°2.

Nouveaux aménagements

Quelques aménagements ont été réalisés pour accueillir la nouvelle ligne : rehausse des quais pour faciliter l’accessibilité, installation de distributeurs de titres de transport aux stations, rajout d’abribus. Les véhicules eux-mêmes ont été équipés de nouveaux écrans d’information en temps réel. « La ligne L5 a tous les attributs d’une ligne de Busway », insiste Olivier Le Grontec, directeur de la Semitan.

Le lancement de la ligne L5 est enfin l’occasion d’expérimenter un aménagement innovant, susceptible d’être déployé plus largement. Un nouveau dispositif de signalisation lumineuse, baptisé Flowell, vient ainsi sécuriser la circulation à l’approche des passages de bus, au carrefour des boulevards Général-de-Gaulle et Vincent-Gâche  (lire ci-dessous). Un secteur très fréquenté, où sont relevés nombre de « quasi-accidents » et quelques accidents, et qui devrait gagner en sérénité.

Les bus articulés de la C5 redéployés sur la ligne C3

À partir du lundi 2 mars, les Chronobus articulés de l’ex-ligne C5 vont circuler sur la ligne C3 – qui était opérée jusqu’ici avec des bus classiques. L’idée, répondre à une hausse continuelle de la fréquentation (+19 % en 2019) et accompagner le développement de l’urbanisation (secteurs boulevard Charles-Gautier, Euronantes…). 21 100 voyageurs en moyenne sont comptabilisés chaque jour sur la ligne C3, qui s’étire sur 12 km entre Armor et Bd de Doulon. « Quelques aménagements ont là aussi été réalisés sur le parcours pour faire passer les bus articulés », précise Bertrand Affilé.

busway-flowel-800.jpg

Flowell, un plus pour la sécurité des déplacements

Le déploiement de la L5 du Busway s’accompagne d’une expérimentation visant à sécuriser le carrefour des boulevards Général-de-Gaulle et Vincent-Gâche, près de la station Île de Nantes. Son nom : Flowell, un dispositif fonctionnant avec des dalles lumineuses, composées de LEDs et reliées à des bornes de pilotage. Des chevrons jaunes et une ligne blanche s’allument en amont de chaque passage de bus pour prévenir de son arrivée, complétant ainsi les traditionnels feux rouges clignotants. Allumés, les chevrons sont visibles de jour comme de nuit. L’expérimentation, prévue pour durer deux ans, est la première réalisation du Laboratoire d’innovation appliquée à la mobilité des voyageurs, qui associe Nantes Métropole, Transdev et la Semitan.

Ça peut vous intéresser