2020-11-19T17:31:23Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/nouvelle%20gare/2gare%20aerienne/RudyRicciotti675.jpg

Actualités Publié le 19 novembre 2020

Comment la gare de Nantes est devenue une rue aérienne

La nouvelle gare mezzanine a été conçue par Rudy Ricciotti, architecte mandataire, associé à l’agence nantaise Forma6, architecte co-traitant. Retour sur ce projet d’envergure avec ses concepteurs.

Structure de verre et de béton, la mezzanine de la gare de Nantes est une nouvelle œuvre de l’architecte d’envergure internationale Rudy Ricciotti.
Structure de verre et de béton, la mezzanine de la gare de Nantes est une nouvelle œuvre de l’architecte d’envergure internationale Rudy Ricciotti.
Une gare questionnant la notion de voyage.

Rudy Ricciotti, architecte.

« La nouvelle gare de Nantes est une invitation à voir différemment le réel. Il s’agit de déplacer le regard habituellement porté sur une ville : elle n’est plus ici regardée en pieds, mais par-dessus, ou par-delà.
La gare sud édifiée en 1989, était plutôt dans une solitude triste, sans lien symbolique avec la cité. Son hall central a été effacé pour fabriquer des connexions entre mezzanine et le parvis sud.
La gare nord date de 1968 et répond au centre historique, patrimonial. Nous l’avons préservée presque au sens d’un monument historique moderne.
Relier le nord et le sud de Nantes sur la voie ferrée appelait cette gare pont.
Elle est surdimensionnée en surface afin d’y accueillir une nouvelle rue publique dans la cité. Elle est très vitrée sur toute la hauteur afin d’offrir un belvédère sur Nantes mais aussi sur les trains. Les enfants sont fascinés par les trains comme ils le sont par les avions. C’est donc un nouveau panorama qui leur est offert. Cette rue gare est portée par diverses piles de langage organique, emprunté aux plus gros sujets du Jardin des plantes. Ce n’est pas une gare de style international, elle est nourrie par son imaginaire contextuel. »

La mezzanine est définie par des structures arborescentes renvoyant à une vision fictive et interprétée de la nature : la gare est ici exprimée comme étant l’antichambre d’un ailleurs. Il s’agit d’une gare questionnant la notion de voyage.

Rudy Ricciotti, architecte.

Catherine Malleret800.jpg
C’est un observatoire unique de la ville.

Catherine Malleret, architecte associée chez Forma6.

Comment a été conçue cette gare-pont ?  

« La gare-mezzanine a été imaginée par Rudy Ricciotti. Je peux juste essayer d’en parler de mon point de vue de Nantaise. La passerelle offre une entrée de ville exceptionnelle aux arrivants. Les voyageurs y ont une vue ouverte sur les toits de Nantes. À l’ouest, on aperçoit le Château des ducs de Bretagne, la tour Lu et au-delà. À l’est, la vue sur le faisceau ferroviaire est incroyable. C’est un observatoire unique de la ville. »

Plus qu’un lieu de transit, c’est un trait d’union entre le nord et le sud de Nantes.

« Au-delà de ses fonctions de gare, la mezzanine devient une rue aérienne qui relie le centre-ville au secteur Malakoff-Pré Gauchet en pleine mutation. Avec ses commerces, elle s’inscrit dans la continuité de la promenade nantaise qui va du Jardin des plantes au quai de la Fosse, puis à la Loire. »

Comment s’est déroulé ce chantier d’envergure ?  

« Les travaux ont été un défi avec une gare en activité. Il fallait avancer par tronçons du nord au sud sans interrompre le passage des trains. Les temps d’intervention étaient donc définis en amont avec Gares & Connexions. Le tablier de la mezzanine a été posé de nuit sur des plages horaires courtes, de minuit à 5 heures du matin. La nuit, un chantier a une atmosphère particulière avec une économie de gestes et de paroles. La construction des piles porteuses a été un autre challenge. Le coulage du béton fluide par-dessous, pour ne pas encombrer les quais et les voies, a rendu leur réalisation périlleuse. Il fallait le faire monter dans le coffrage à 10 mètres de hauteur, de façon homogène, pour avoir un rendu impeccable. Et il est impeccable ! »

Revivez en images la transformation de la gare de Nantes depuis 2017

Ça peut vous intéresser