2020-02-13T09:49:12Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/economie-emploi/port%20autonome/portautonome675.jpg

Actualités Publié le 13 février 2020

Une année encourageante pour le port Nantes Saint-Nazaire

Malgré les grèves nationales en fin d’année qui ont impacté son activité, le trafic total du port de Nantes Saint-Nazaire dépasse les 30 millions de tonnes et son chiffre d’affaire atteint un niveau inédit.

Le pont de Saint-Nazaire et l’estuaire de la Loire.
Le pont de Saint-Nazaire et l’estuaire de la Loire.

En dépit des vents parfois contraires, le port Nantes Saint-Nazaire tient le cap. “Le chiffre d’affaire du Port a dépassé les 100 millions d’euros pour la première fois cette année”, note Olivier Trétout, président du directoire. Une bonne nouvelle pour cet acteur économique majeur du territoire, dont les activités se répartissent sur 8 communes du territoire, dont Nantes, où se situe son siège. Car si le Grand Port Maritime n’emploie “que” 540 salariés, son activité impacte plus de 24 000 emplois portuaires et industriels sur le territoire.

“Le chiffre d’affaire des entreprises de la zone portuaire s’élève à 15 milliards d’euros, observe Philippe Billant, président du conseil de développement du Port. Cela illustre bien l’importance des activités portuaires. Le port est la cheville ouvrière au service de ces entreprises." L’équipement est en effet mis à profit par des entreprises d’envergure comme les Chantiers de l’Atlantique, Airbus, PSA, ou encore Total.

Un trafic en léger retrait

Le trafic a pourtant connu un léger recul en 2019, passant de 32,5 à 30,7 millions de tonnes (22,5 millions de tonnes à l’import, 8,2 millions de tonnes à l’export. “Cela s’explique par trois raisons, énumère Olivier Trétout : l’arrêt technique de la raffinerie de Donges au printemps dernier, qui a eu pour conséquences une baisse des importations de produits bruts, et des exportations de produits raffinés ; la réduction forte des importations de charbon (0,3 million de tonnes en 2019 contre 1 à 1,5 millions les années précédentes) du fait de l’arrêt programmé de Cordemais; et les mouvements sociaux de décembre qui ont conduit à l’annulation de plus de 120 escales."

Dans cette optique, le Port travaille à un plan de relance en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie. Et peaufine sa stratégie pour muscler  son poids économique.  “L’idée sera de renforcer la compétitivité sur les segments où nous sommes champions, ou plus précisément où nous sommes au services d’entreprises championnes du monde”, résume Olivier Trétout.

 

Plus d'infos sur le site Internet du Port autonome Nantes Saint-Nazaire