2020-02-04T16:53:12Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/nature-environnement/chute%20arbres/chutearbre675.jpg

Actualités Publié le 04 février 2020

La météo responsable de plusieurs chutes d’arbres à Nantes

Les pluies et les sols gorgés d’eau ont provoqué plusieurs chutes d’arbres impressionnantes depuis dimanche 2 février 2020. Heureusement sans gros dégâts. Explications.

Dimanche 2 février 2020, un pin de 15 mètres s’est couché sur la piste cyclable qui longe la Loire, boulevard de Sarrebrück à Malakoff.
Dimanche 2 février 2020, un pin de 15 mètres s’est couché sur la piste cyclable qui longe la Loire, boulevard de Sarrebrück à Malakoff.

Dans la journée du dimanche 2 février 2020, plusieurs arbres sont tombés en raison des intempéries, aux Dervallières, à Malakoff, dans deux parcs nantais, ainsi que dans l’enceinte du camping du Petit-Port.

chutearbregaudiniere800.jpg

Vers 8h50, après l’ouverture des grilles, un chêne rouge a chuté sur un chemin de promenade dans le parc de la Gaudinière, au nord de Nantes. C’est un joggeur qui a donné l’alerte. Pas de blessé, mais le parc a été fermé au public pour la journée, le temps d’évaluer la situation. « Le sol est gorgé d’eau, le risque de déracinement est accentué », explique le Service des espaces verts de la Ville de Nantes. Un 2e chêne, qui menaçait de tomber à proximité, a également été abattu ce mardi 4 février.

Vers 13h30 aux Dervallières, un autre grand spécimen - un cèdre de 20 mètres - est tombé sur la chaussée, à l’angle des rues Claude-Monet et Eugène-Delacroix.

chutearbredervall800.jpg

Vers 15h30 ce même dimanche, un pin de 15 mètres s’est couché sur la piste cyclable longeant la Loire, boulevard de Sarrebrück à Malakoff. Il a entraîné dans sa chute un plus petit sujet. Mais personne n’a été blessé.

Un châtaignier s’est également déraciné au cœur du parc de la Chantrerie, au nord de Nantes. Ainsi qu’un pin maritime de 20 mètres de haut, dans la soirée, près de l’accueil du camping du Petit-Port.

Le parc de Procé déplore lui aussi la perte d’un platane, qui s’est couché ce mardi matin 4 février.

Quels sont les dégâts ?

Ces chutes – peu fréquentes - n’ont fait aucun blessé et provoqué finalement peu de dégâts matériels. À Malakoff, une voiture a été légèrement endommagée par le plus petit des arbres et une barrière détruite dans la chute du grand pin. Au camping du Petit-Port, un abri-vélo a été partiellement touché.

Quelles conséquences pour les usagers ?

Boulevard de Sarrebrück, une déviation vélos et piétons a été mise en place le temps que les élagueurs du Service des espaces verts de la Ville de Nantes tronçonnent les arbres et évacuent les bois et branchages.

Aux Dervallières, le cèdre déraciné a entraîné dans sa chute les fils ERDF et Télécom, privant temporairement le quartier d’électricité et de wifi.

Pourquoi ces arbres sont-il tombés ?

Les arbres qui se sont déracinés ne présentaient aucune maladie. La cause ? Les pluies abondantes de ces dernières semaines et les sols gorgés d’eau. « La présence d'une grande  quantité d'eau dans le sol a rendu la terre plus souple. L’arbre se déchausse. Son système racinaire est en incapacité de le retenir », explique Frédéric Le Goué, chargé du patrimoine arboré à la direction de l’espace public de Nantes Métropole. « Les rafales de vents ont accentué le risque de basculement des arbres dont l’ancrage est faible. »

Quelles précautions la collectivité prend-t-elle pour éviter ces chutes d’arbres ?

Les arbres situés sur le domaine métropolitain font l’objet d’un inventaire/diagnostic  et sont tous répertoriés. Cela permet de suivre individuellement l’état de chaque arbre. « Quand un arbre tombe, les sujets voisins sont systématiquement diagnostiqués pour prévenir tout risque de chute », précise Frédéric Le Goué. Un conseil pour les propriétaires privés : observer si le sol au pied de vos arbres n’est pas en train de se fissurer ou s’il commence à pencher. C’est le signe que la motte est sur le point de se briser. Et qu’il faut intervenir.

Que deviennent les arbres  déracinés ?

Élagués puis tronçonnés, les arbres victimes des intempéries seront conduits sur les plateformes de stockage du service des espaces verts de la Ville de Nantes. Broyés, ils seront réutilisés comme paillage dans les parcs et jardins. Les plus beaux troncs pourront également être sculptés ou transformés en tables, bancs ou chaise-longue pour des événements publics, à l’image du mobilier en bois brut qui habille depuis deux saisons Quai des plantes, sur le quai de la Fosse. Le tronc du châtaignier de la Chantrerie, lui, va rester sur place comme son voisin d’alignement qui s’est couché il y a plusieurs années. C’est devenu un « sujet » très photographié !

chutearbrechantrerie800.jpg

Que faire si un arbre tombe sur une propriété privée ?

Nantes Métropole et la Ville de Nantes interviennent dès qu’un arbre tombe sur l’espace public. Lorsqu’un tel événement survient sur la parcelle d’un particulier, ce dernier doit évacuer l’arbre par ses propres moyens. En revanche, si l’arbre chute tout ou partie sur l’espace public, il doit faire appel au pôle de proximité de Nantes Métropole, ou en contactant Allonantes au 02 40 41 9000. Les agents d’astreinte  interviendront pour mettre le secteur en sécurité et vérifier que les réseaux d’eau, de téléphone ou d’électricité n’ont pas été touchés.

Ça peut vous intéresser