2020-10-16T10:06:17Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20communautaire/CM16102020/PorteGesvres675.jpg

Actualités Publié le 16 octobre 2020

L’aménagement de la porte de Gesvres en 4 questions

Les travaux devraient débuter début 2021 sur ce carrefour stratégique entre le périphérique est et l’A11. L’une des dernières sections à 2x1 voie doit être doublée.

L’aménagement projeté, estimé en 2016 à 47,9 M€, doit fluidifier le trafic automobile dans un secteur souffrant quotidiennement de congestion automobile (image 3D).
L’aménagement projeté, estimé en 2016 à 47,9 M€, doit fluidifier le trafic automobile dans un secteur souffrant quotidiennement de congestion automobile (image 3D).

De quand date le projet d’aménagement ?

En 2013, l’État confiait à Cofiroute les études techniques de l'aménagement de la porte de Gesvres. En 2016, l’élargissement des échangeurs de liaison de l’autoroute A11 et du périphérique figurait parmi les partis-pris d’aménagement du périphérique. En mars 2019, le financement de l’opération faisait l’objet d’une convention entre Cofiroute et Nantes Métropole. La collectivité participe ainsi pour un montant total de 12 125 000 € TTC. L’enquête publique sur le projet d’aménagement s’est achevée fin septembre 2020. Une nouvelle étape a été franchie au conseil métropolitain du 13 octobre 2020, au cours duquel les élus ont rendu un avis favorable, avec plusieurs réserves.

En quoi consistent les futurs aménagements ?

Le secteur supporte quotidiennement, matin et soir, aux heures de pointe, un trafic routier de quelque 48 000 véhicules. Le projet d’aménagement prévoit de passer la Porte de Gesvres, actuellement en 2x1 voie, à 2x2 voies. Il viendra compléter l’aménagement récent du périphérique nord entre les portes d’Orvault et de Rennes. L’objectif est de réduire le trafic des voitures en cœur de ville, en facilitant l’utilisation du périphérique pour contourner la métropole, en limitant les flux de circulation autour du périphérique nord et en créant des aménagements pour les vélos et les transports en commun.

Quelles sont les réserves émises par Nantes Métropole ?

La collectivité souhaite éviter la démolition et reconstruction du pont de la route de La Chapelle-sur-Erdre et la fermeture concomitante de la route de La Chapelle et de la bretelle A11. Les déplacements entre l’extérieur et l’intérieur du périphérique seraient en effet fortement impactés – en particulier pour les habitants de la Chapelle-sur-Erdre et les lycéens de la commune rattachés au lycée Monge. La Métropole demande aussi, pendant les travaux, la gratuité du péage de Vieilleville, pour encourager les trajets alternatifs, le maintien des lignes 86, 96 et E5 de transports en commun, la réalisation d’aménagements pour les vélos. Enfin, elle souhaite que les quartiers riverains qui subiront le report de trafic soient protégés, et que les entreprises du secteur impactées soient accompagnées.

velotransportco800.jpg

Comment faciliter les déplacements à vélo et transports en commun dans ce secteur ?

Les élus métropolitains ont approuvé en juillet dernier des aménagements aux abords des ZAC de la Chantrerie à Nantes et de la Fleuriaye à Carquefou. Ils faciliteront les déplacements à vélo sur le secteur et la ligne E5 bénéficiera d’un couloir bus sur le boulevard Becquerel et de voies réservées sur une partie de l’A11. Les travaux envisagés comprennent la création d’une voie verte et d’un couloir bus central boulevard des Européens. Les giratoires de Boisbonne et de la Fleuriaye seront modifiés pour faciliter les insertions. Le coût de ces travaux, prévus en deux phases à partir de 2022, est estimé à 4 217 790€ TTC.