2020-10-09T09:05:18Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20municipal/CM09102020/libresuinemalak675.jpg

Actualités Publié le 09 octobre 2020

La Libre usine, nouvel outil pour les artistes

La Libre usine a obtenu le feu vert des élus nantais réunis en conseil municipal le 9 octobre 2020. Ce nouveau lieu de création et de production, destiné principalement aux artistes, devrait ouvrir dans le quartier Malakoff au printemps.

La Ville de Nantes, souhaitant répondre aux besoins des artistes, a fait construire le nouvel équipement au cœur du quartier Malakoff, en collaboration avec le lieu unique.
La Ville de Nantes, souhaitant répondre aux besoins des artistes, a fait construire le nouvel équipement au cœur du quartier Malakoff, en collaboration avec le lieu unique.

Ce n’est pas un nouveau lieu de diffusion culturelle qui ouvrira dans quelques mois à Malakoff, mais un équipement entièrement voué à la création et la production de spectacle vivant. Implanté au sein d’un programme immobilier comprenant des logements abordables et une maison des assistantes maternelles, la Libre usine devrait être opérationnelle à la fin du printemps 2021, selon Aymeric Seassau, adjoint à la culture. Elle sera gérée par le lieu unique, centre de culture contemporaine de Nantes, qui voit ainsi confortées ses missions de scène nationale.

Implantée de plain pied sur 755 m², la Libre usine intégrera un atelier de production / création de 286 m², un studio de répétition de 108 m², un espace foyer-catering de 120 m², ainsi que des espaces techniques et administratifs. Du public pourra être accueilli dans l'atelier de production, équipé d’un gradin de 95 places et 4 places fauteuils.

Ouvert sur le quartier

« Le nouvel équipement permet d'apporter une réponse concrète, simple et efficace pour la répétition et la création de productions nationales ou internationales programmées par le lieu unique », précise Marie Chapelain à la direction de la culture. La Libre usine accueillera des équipes et projets artistiques toutes disciplines confondues. Ils pourront y finaliser leurs créations scénographiques, le son ou encore la lumière.

Trois types de projets seront accueillis à l’atelier de production : des productions en propre ou coproductions du lieu unique, des projets portés par de grandes structures culturelles métropolitaines (Centre chorégraphique national, TU, Onyx à Saint-Herblain, Soufflerie à Rezé…) voire régionales, et enfin des projets portés par des producteurs nationaux ou internationaux, après appel à candidatures. Le studio de répétition, pour sa part, accueillera des résidences artistiques courtes de compagnies locales, des projets de médiation proposés par le lieu unique, mais aussi des projets portés par des artistes et associations culturelles de Malakoff.

Le coût de l’opération Libre usine s’élève 2 286 307 € TTC, partagés entre la Ville de Nantes, l’État et la Région.

Ça peut vous intéresser