2020-04-02T15:47:38Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/securite-tranquillite-publique/coronavirus/tranquillpublic675.jpg

Actualités Publié le 02 avril 2020

Confinement : que faire en cas d’urgence ?

Urgences vitales, violences familiales ou encore vols, des faits graves peuvent survenir pendant cette période de confinement. Lionel Edmond, directeur de la tranquillité publique à la Ville de Nantes, détaille les bons réflexes à adopter pour faire face à ces situations.

tranquillpublic800.jpg

Le confinement est essentiel pour combattre l’épidémie efficacement. Toutefois, des violences peuvent survenir...

« Rester chez soi dans la période actuelle ne signifie pas le fait de devoir supporter en silence des agressions, qu'on soit victime ou témoin ! En effet, le fait d'être confiné peut permettre la survenue de situations de détresse dans notre environnement direct, et nous devons intervenir pour aider à les faire cesser ».

Que dois-je faire si je rencontre une situation d’urgence ?

« Il faut contacter les numéros d’urgence. Ils restent d'actualité pour assurer une intervention des services compétents : le 17 police secours si vous êtes victime d'une agression ou d'un fait grave, le 18 pour les pompiers si vous êtes victime d'un accident. Enfin,  le 15 pour le Samu si vous êtes victime d'une détresse vitale. »

Et en cas de violences familiales ?

« Si vous êtes victime ou avez connaissance de violences intrafamiliales ou en cas de violences en cours, il faut immédiatement contacter la police via le 17 police secours, ou par SMS au 114, pour y mettre fin. Autrement, vous pouvez signaler ou vous signaler sur la plateforme nationale (par téléphone au 3919 ou sur le site arretonslesviolences.gouv.fr). A Nantes, la Ville a mis en place la structure Citad'elles pour accueillir et orienter les femmes et leurs enfants victimes de violences, au 02 40 41 51 51. »

Si je suis victime d’un vol ou d’une dégradation, quelle est la procédure à suivre ?

« Si vous êtes victime d'une atteinte matérielle sans pouvoir identifier le ou les auteurs, vous pouvez déposer une préplainte en ligne. Vous serez ensuite recontacté pour valider votre dépôt de plainte. Cela va vous permettre d'éviter une attente pour déposer directement la plainte, et faciliter l'accueil dans les commissariats de police. Enfin, pour faire remonter des difficultés non urgentes, vous pouvez faire vos signalements directement à la police nationale de Nantes sur une boîte mail dédiée : psq-nantes@interieur.gouv.fr »

À noter

La Maison de la tranquillité publique reste à disposition des Nantaises et des Nantais, via la plateforme téléphonique Allô tranquillité publique au 02 40 41 99 99 et le formulaire de contact.

Infogcovidtranquillite800.jpg

 

Ça peut vous intéresser