2021-07-29T16:04:53Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/tour-doubs/tour-doubs-675.jpg

Actualités Publié le 29 juillet 2021

Bellevue : la tour du Doubs accueille une fresque géante

Œuvre de l’artiste roumain Kero Zen, elle prend possession de l’emblématique tour pour le 30e anniversaire du jumelage entre Nantes et Cluj-Napoca.

Kero Zen et son équipe ne craignent pas le vide : ils peignent à plus de 40 mètres de hauteur. La fresque devrait être finalisée le 8 août. © Céline Jacq
Kero Zen et son équipe ne craignent pas le vide : ils peignent à plus de 40 mètres de hauteur. La fresque devrait être finalisée le 8 août. © Céline Jacq

Monumental ! C’est le qualificatif qui domine au moment de contempler le travail effectué par Kero Zen sur la tour du Doubs, dans le quartier de Bellevue. L’artiste roumain et sa partenaire, Ocu, y réalisent une fresque géante à l’occasion du 30e anniversaire du jumelage entre Nantes et Cluj-Napoca. Dotée d’une large palette de couleurs, cette œuvre chemine sur le pignon nord-est de l’une des plus grandes tours de Nantes. Cette dernière, haute de 51 mètres et visible depuis le pont de Cheviré, a été construite dans les années 1960. Propriété du bailleur social Nantes Métropole Habitat, elle est « emblématique pour les habitants du quartier », témoigne Abbassia Hakem, adjointe de quartier Bellevue-Chantenay-Sainte-Anne.

« Un bon moyen pour unir les gens »

La fresque, véritable ode au vivre-ensemble, puise dans les références à Nantes et à la Roumanie. On y découvre, par exemple, un « penseur » de Cernavoda – une sculpture néolithique en terre cuite – tenant dans ses mains un livre de Jules Verne. « La culture est un bon moyen pour unir les gens », témoigne Kero Zen. Initiateur du street art et du graffiti dans son pays, l’artiste reconnaît s'inspirer « des lieux et des gens rencontrés sur place ». Avec le studio nantais Katra qui l’accompagne dans la réalisation, il a d’ailleurs soumis un questionnaire aux habitants pour être au plus proche de leurs aspirations. Après Royal de Luxe, Bellevue accueille donc une nouvelle expression artistique majeure. « C'est primordial d'apporter la culture au cœur d’un quartier populaire », souligne Abbassia Hakem. 

La fresque devrait être finalisée le 8 août, si les conditions météorologiques le permettent. « C’est une performance énorme de peindre à 46 mètres de hauteur, souligne Antoine Gripay, le fondateur du studio Katra. Si le vent est trop fort, nous devons faire une pause pour des raisons de sécurité. » Une chose est sûre : une fois finalisée, l’œuvre monumentale restera jusqu’à la réhabilitation de la tour du Doubs, à l’horizon 2025. Une réhabilitation qui fait partie du projet de renouvellement urbain du Grand Bellevue.