2021-07-12T11:06:28Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/voyage%20a%20nantes/8%20Neptune_675.jpg

Actualités - Mis à jour le 12 juillet 2021

Le Voyage à Nantes 2021 en 10 nouveautés

Du 3 juillet au 12 septembre, le Voyage à Nantes invite les Nantais et les touristes à parcourir sa ligne verte longue de 22 km jalonnée d'oeuvres singulières. Tour d'horizon de cette 10ème édition en 10 nouveautés !

La place Graslin transformée en playground géant (photo Patrick Garçon).
La place Graslin transformée en playground géant (photo Patrick Garçon).

Un bateau échoué place Royale

Place Royale, ce naufrage de bateau est l'une des principales installations à admirer cet été. Imaginé par le sculpteur marseillais Ugo Schiavi et inspiré par le roman « Sécheresse » de l'écrivain de science-diction J.G Ballard, ce bateau de commerce fragmenté, percé et rouillé est traversé par le flux et le reflux de l'eau qui ruisselle et suinte de toutes parts puisque la fontaine continuera à fonctionner. L'ensemble, d'un poids de 7 tonnes, a été construit trois mois durant avec les constructeurs de la compagnie La Machine.

Une grande piste de rollers place Graslin

C'est l'un des temps forts de cette édition. Imaginée par l'agence d'architectes nantaise Titan, une piste de roller derby gigantesque (38 mètres de diamètre) de forme circulaire qui recouvre la quasi totalité de la place Graslin ! Les spectateurs peuvent s'installer sur les marches du théâtre devenu gradins d'une représentation qui se joue en plein air, ou s'installer sur des bancs à la lisière de l'installation. La circulation est suspendue pour l'occasion. Une cinquantaine de patins sont disponibles à la location.

Un castor sur un arbre couché porte Sauvetout

Pour la première fois, le Voyage à Nantes s'empare de la Porte Sauvetout, vestige médiéval émergeant à la lisière de la ligne 3 du tramway au milieu d'aménagements urbains. À partir de la figure d'un castor en bronze doté d'une queue en écaille argentée, dominant son nouveau territoire depuis une quinzaine de mètres, Laurent Le Deunff met en scène une histoire fictive pour ce vestige urbain.

Voiles colorés et projections passage Sainte-Croix

Vidéos, installations, sculptures, performances... L'artiste Ulla Von Brandenburg habille le passage Sainte-Croix pour le VAN, jusqu'à le métamorphoser ! « Cette artiste talentueuse travaille autour de la mise en scène et de la représentation du théâtre. Elle présente ici une installation qui mènera les visiteurs de films en films, de salles en salles, et de surprises en surprises », détaille l'équipe du Voyage à Nantes.

Des décoctions suspectes au Temple du goût

Fascinée par la métaphysique, la chimie et les sciences occultes, Bianca Bondi crée des tableaux composés d'éléments domestiques sur lesquels elle applique des éléments chimiques, qu'elle fait évoluer au fil de l'exposition. « Elle transforme le Temple du goût en une maison bienveillante qui pourrait nous protéger de pleins de choses en utilisant de l'eau, de la cire d'abeille, du sel des herbes aromatiques ».

Un caméléon aux Machines de l'île

Deux mètres de long pour 150 kilos... Petit dernier de la famille des Machines de l'île, le caméléon géant a fait son apparition en public fin mai. C'est à 2,50 mètres de hauteur, la queue enroulée autour d'une branche, qu'il sort de son sommeil, se redresse sur ses pattes ou sort sa langue pour gober une mouche ! Grâce à des microleds incrustés dans ses écailles, il peut même changer de couleur pour mieux se fondre dans son environnement !

Des œuvres à partir d'objets récupérés au Château des Ducs

Célèbre pour ses masques réalisés à partir de bidons d'essence, l'artiste béninois Romuald Hazoumè est l'invité exceptionnel d'Expression(s) décoloniale(s). Dans la cour du Château des Ducs de Bretagne et dans plusieurs salles du musée permanent, il présente une vingtaine de pièces réalisées à partir d'objets récupérés, dont certaines réalisées spécialement pour le musée (Maques, salle 18) qui viennent ainsi côtoyer les objets de collection. Inscrites à la fois dans un temps long et en relation directe avec l’actualité, elles évoquent les tensions, les contradictions et les aberrations de notre monde, où l’homme semble se considérer lui-même comme un objet d’usage. 

Les œuvres de Gilles Barbier à la Hab Galerie

Pour la Hab Galerie, Gilles Barbier montre l'ensemble réalisé à ce jour des 24 pages du dictionnaire, copies des pages du Petit Larousse illustré qu'il exécute scrupuleusement à l'encre et à la gouache sur de grands formats depuis près de 30 ans ! En parallèle, il présente un certain nombre de sculptures et d'installations. 

Un parfum à élire au château des Ducs

« C'est l'oeuvre pérenne de cette édition », se réjouit Jean Blaise, directeur général du Voyage à Nantes. Trois parfumeurs renommés ont été invités par le Van à venir découvrir la ville pour l'interpréter par un parfum ! Une seule de ces trois créations originales sera commercialisée fin novembre 2021. Les Nantais et les autres voyageurs de passage sont invités à voter depuis le 12 juin pour leur fragrance préférée. 

Des sculptures monumentales à Saint-Nazaire

Sur une petite plage située à l'avant port de Saint-Nazaire, les artistes Daniel Dewar et Grégory Gicquel ont imaginé une œuvre composée de trois sculptures monumentales (Le Pied, le pull-over, le système digestif), qui invitent à la promenade. Modelées en argile puis agrandies pour être finalement coulées en bloc de béton superposés les uns sur les autres, les sculptures jouent avec les éléments et les marées.

Le Voyage à Nantes 2021 par ceux qui l'ont fait

La philosophie du Voyage à Nantes ?
La philosophie du Voyage à Nantes ? "On veut que ce soit du très haut niveau, mais que les propositions artistiques touchent tout le monde", explique Jean Blaise, directeur de la structure (photo © Patrick Garçon).
Bianca Bondi, artiste sud-africaine vivant à Paris, a métamorphosé le Temple du goût avec une installation
Bianca Bondi, artiste sud-africaine vivant à Paris, a métamorphosé le Temple du goût avec une installation "immersive et fragile", The Faint House of Yes (photo © Patrick Garçon).
Ulla von Brandenburg et ses
Ulla von Brandenburg et ses "Ombres bleues et jaunes" investissent le passage Sainte-Croix (photo © Patrick Garçon).
"Le lien avec la Loire, le commerce triangulaire, la navigation maritime..." Autant d'inspirations pour Ugo Schiavi et son impressionnant "Naufrage de Neptune" installé place Royale (photo © Patrick Garçon).
Laurent le Deunff s'est inspiré d'une représentation médiévale du castor pour imaginer cet animal hybride, installé porte Sauvetout,
Laurent le Deunff s'est inspiré d'une représentation médiévale du castor pour imaginer cet animal hybride, installé porte Sauvetout, "qui a l'air de narguer les spectateurs ou d'avoir peur" (photo © Patrick Garçon).
"On a souhaité quelque chose de frais, de léger..." explique Romain Pradeau, l'un des trois architectes de l'agence TITAN, devant l'immense playground "Versus" aménagé temporairement place Graslin (photo © Patrick Garçon).
Avec la complicité de la Semitan, Amélie Bertrand a
Avec la complicité de la Semitan, Amélie Bertrand a "camouflé" une rame de tramway nantais sous des motifs issus de son catalogue d'images personnel : pierres, végétaux... (photo © Anne-Sophie Ply).
En savoir plus sur le site du Voyage à Nantes