2021-09-21T10:08:26Z https://metropole.nantes.fr/files/images/dechet-proprete/proprete/zero-plastique-petite-hollande-21-675.jpg

Actualités Publié le 21 septembre 2021

Au marché de la Petite-Hollande, le plastique c’est terminé

Depuis le 18 septembre, la Ville de Nantes a pris un arrêté interdisant les sacs plastique à usage unique, y compris biosourcés et biodégradables. Objectif : progresser vers la ville zéro plastique et protéger la Loire.

Fin le plastique sur le marché de la Petite-Hollande. Désormais, ce sont les sacs en papiers qui sont privilégiés. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Fin le plastique sur le marché de la Petite-Hollande. Désormais, ce sont les sacs en papiers qui sont privilégiés. © Céline Jacq pour Nantes Métropole

Si vous allez faire vos courses sur le marché de la Petite Hollande, à Nantes, pensez bien à votre sac ou à votre cabas. Car les commerçants ne peuvent plus vous fournir de sacs plastique à usage unique. Ces derniers sont désormais bannis sur le marché. Concrètement, cela signifie que les commerçants peuvent distribuer des sacs en papier, mais que s’il distribuent des sacs plastique à usage unique, ils peuvent faire l’objet d’une verbalisation, voire de sanctions administratives. Et les sacs biodégradables ou biosourcés, qui n'étaient pas interdits, sont désormais concernés.

Protéger la Loire

« Cette mesure est l’aboutissement de six mois de travail collectif en amont avec les commerçants, des actions sur le tri, la mise à disposition de kits corbeilles, des actions de médiation…, explique Hervé Fournier, conseiller municipal chargé des marchés et des professions réglementées et gestion des activités commerciales sur l'espace public. Pour que cela fonctionne, il faut une mobilisation collective, des commerçants bien sûr, mais aussi des services de la ville et des clients du marché. » Une démarche qui vise à protéger la Loire, où ces sacs plastique peuvent être emportés par le vent, ce qui crée un risque pour l’environnement. Car même les sacs biodégradables ou biosourcés ne se dégradent de façon optimale que dans certaines conditions.

« Il est important de rappeler que le fait d’aller vers une ville zéro plastique est un engagement du mandat, poursuit Hervé Fournier. Pour cela, il faut un ensemble de mesures, dont une emblématique, l'arrêté zéro plastique sur un marché bien connu des Nantaises et des Nantais. A moyen terme, on veut que ce marché soit un ambassadeur des valeurs de la ville, un reflet de notre vision du commerce de proximité : écologique, mais aussi avec des prix accessibles à tous et des produits de qualité. Et on s’attend à une propagation, car on retrouve les mêmes commerçants sur d’autres marchés. »