2021-01-25T17:32:46Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dialogue-citoyen/conference%20loire/MoniqueBoutrand675.jpg

Actualités Publié le 25 janvier 2021

Le fleuve vous intéresse ? Rejoignez la Conférence permanente Loire

Cette instance, chargée de suivre la réalisation des 30 engagements adoptés à l’issue du grand débat sur la Loire, renouvelle ses membres pour la période 2021-2022. Neuf habitants, « ni experts, ni acteurs », sont recherchés pour composer le collège citoyen. Monique Boutrand, membre de la première Conférence, nous explique ses missions et son fonctionnement.

Membre de la première Conférence permanente Loire, Monique Boutrand a trouvé ce travail « vraiment passionnant » : « Il est intéressant que des usagers, non-experts, puissent s’exprimer et s’impliquer concrètement. »
Membre de la première Conférence permanente Loire, Monique Boutrand a trouvé ce travail « vraiment passionnant » : « Il est intéressant que des usagers, non-experts, puissent s’exprimer et s’impliquer concrètement. »

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre la première Conférence permanente Loire en 2016 ?

« J’ai d’abord été tirée au sort pour participer au grand débat citoyen « Nantes, la Loire et nous » qui s’est tenu d’octobre 2014 à mai 2015. J’étais complètement novice sur ce sujet et j’ai découvert le fleuve sous un autre angle. Lorsque Nantes Métropole a souhaité mettre en place une conférence de suivi des 30 engagements pour la Loire, je me suis proposée. J’avais envie de poursuivre la démarche et voir comment nos propositions allaient être mises en œuvre. »  

Quel est le rôle de cette instance ?

« Elle réunit des citoyens, des acteurs associatifs, des experts, des représentants du Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire et de Voies navigables de France ainsi que des élus métropolitains. Notre mission : suivre la bonne réalisation des engagements pour la Loire. Nous avons produit chaque année un rapport faisant un bilan d’étape avec l’avancée des travaux et les aménagements en suspens. Nous avons fait un gros travail de terrain avec notamment des navigations en Loire. On visualise tout de suite mieux les sujets ! Des réunions ont également été délocalisées dans les mairies des communes traversées par la Loire. Les élus nous ont expliqué concrètement leurs problématiques liées au fleuve. »  

La première Conférence s’est achevée en janvier 2020. Quels engagements ont été réalisés ?

« Des parcours de promenade ont été aménagés le long de la Loire, on peut par exemple longer l’île de Nantes via un sentier piétonnier très agréable. La fête Débord de Loire est également une belle réussite. Côté regrets, la question des nouveaux franchissements du fleuve est toujours en suspens. Tout comme le réaménagement des pontons et des cales. Mais plus de la moitié des engagements ont déjà été réalisés. »  

Quel bilan faites-vous de cette expérience ?

« J’ai trouvé ce travail vraiment passionnant, j’ai énormément appris. Il est intéressant que des usagers, non-experts, puissent s’exprimer et s’impliquer concrètement. Mon rapport à la Loire a changé, je la regarde différemment et je partage ces réflexions avec mon entourage. Un regret : nous étions seulement trois citoyens pour cette première Conférence. Je me suis parfois sentie seule face aux experts et aux élus. J’ai fait part de cette réflexion et le nombre de citoyens est porté à 9 pour ce nouveau panel. »

Pratique

Vous êtes intéressés ? Deux conditions pour candidater :

  • Être disponible pendant 2 ans : 2 débuts de soirées par trimestre pour participer à cette instance et 2 heures en journée par mois pour aller sur le terrain et rencontrer des porteurs de projets.
  • Ne pas être engagé dans l’action autour de la Loire via une participation politique, syndicale, associative ou professionnelle.

Vous avez jusqu’au 28 février pour adresser votre candidature.

Afin d’équilibrer la représentation, vous préciserez vos âge, genre et adresse de résidence ainsi que vos motivations personnelles :

Ça peut vous intéresser