2021-02-09T10:14:52Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dialogue-citoyen/convention%20citoyenne/convention-citoyenne-miparcours-21-675.jpg

Actualités Publié le 09 février 2021

La Convention citoyenne commence à rédiger son avis

Après un travail intense depuis novembre dernier, la Convention citoyenne démarre la rédaction de l’avis qu’elle rendra aux élus en mars. Point d’étape à mi-parcours.

Les 80 participants de la Convention citoyenne de Nantes entrent dans la dernière phase de cette démarche de dialogue citoyen.
Les 80 participants de la Convention citoyenne de Nantes entrent dans la dernière phase de cette démarche de dialogue citoyen.

Après plus de 50h de discussions, d’auditions de 50 experts, d’échanges avec les élus, la Convention citoyenne de Nantes sur le vécu de la crise sanitaire et les aspirations pour demain va rentrer dans la phase de rédaction de propositions. « Cet avis nous sera remis au mois de mars et nous ferons un retour en juin sur ce qui pourra être pris en compte pour ajuster ou réviser nos politiques publiques », précise Christelle Scuotto-Calvez, vice-présidente de Nantes Métropole en charge du dialogue citoyen.

Les 80 citoyens ont dégagé 16 grandes thématiques sur lesquelles ils ont travaillé en groupes. Emploi, solidarité, jeunesse, logement, santé… « 16, cela peut paraître beaucoup mais chacun traverse cette crise avec son regard, son quotidien et pour moi cela témoigne du succès de cette convention et de l’écoute qu’il y a dans les échanges », témoigne Thomas, un participant. Des compte-rendu ont été rédigés, ils ont circulé dans les différents groupes et vont maintenant être décortiqué pour structurer des propositions.

Des propositions à l’échelle de la métropole et au-delà

Si les quatre garants du bon déroulement et de la transparence de la Convention s’interrogent sur la possibilité de passer de débats très large à des recommandations à l’échelle des compétences de la métropole et des communes, Eric un autre participant ne s’inquiète pas. « Ce serait dommage de limiter géographiquement nos idées. La métropole a des liens au-delà. » Ce que confirme Christelle Scuotto-Clavez. «  Nous avons des liens étroits avec le département, la région et nous avons des députés. Cette Convention est regardée depuis ailleurs en France, ce qui ressortira aura un intérêt pour d’autres. »

Ce que personne n’avait anticipé lors du démarrage de cette Convention citoyenne en septembre avec une grande enquête pour sélectionner les citoyens était la durée de la crise sanitaire. « Comme la crise continue et évolue, les impacts, les perceptions et les ressentis de chacun évoluent également, explique Marine, une participante. Nos propositions seront rendues alors que la crise sera toujours là. »

Si tous regrettent de ne pouvoir travailler ensemble physiquement, la rencontre et l’émulation ont quand même eu lieu en visioconférence. Rendez-vous au printemps pour la remise de l’avis de la Convention citoyenne aux élus.

Ça peut vous intéresser