2021-06-07T10:42:47Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/economie-emploi/deconfinement-restaurant/resto-deconfinement-la-mangouste-RB-675.jpg

Actualités Publié le 07 juin 2021

Déconfinement : le retour du service en salle pour les bars et restaurants

Le 9 juin marque la troisième étape du déconfinement. Les terrasses des bars et des restaurants passent à 100 % de leur capacité d’accueil et les salles rouvrent avec une jauge limitée à 50 %. Si la fréquentation est déjà au beau fixe, cette date signe la vraie reprise pour beaucoup de professionnels.

Après la réouverture des terrasses, le 9 juin signe la vraie reprise pour beaucoup de restaurateurs et cafetiers. © Romain Boulanger
Après la réouverture des terrasses, le 9 juin signe la vraie reprise pour beaucoup de restaurateurs et cafetiers. © Romain Boulanger

Le ciel s’éclaircit encore un peu plus pour les patrons de bars et de restaurants. Après la réouverture des terrasses mi-mai, ils vont à nouveau pouvoir accueillir leur clientèle en salle. Le bilan des trois premières semaines d’activité est déjà très positif pour Frédéric de Boulois. « Les clients sont au rendez-vous et l’extension des terrasses mise en place par Nantes Métropole nous a permis de travailler correctement, souligne le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Loire-Atlantique (UMIH 44). Le plus compliqué pour les professionnels a sans doute été de faire respecter le couvre-feu alors que nous faisons un métier d’accueil et de service. »

« Les gens sont heureux d’être là »

À Trentemoult, la terrasse en bord de Loire du restaurant La Civelle a d’abord fait les frais d’une météo capricieuse avant de retrouver une clientèle fidèle. « C’était un peu difficile la première semaine mais depuis une dizaine de jours, nous sommes complets, témoigne Elisabeth Leduc, sa gérante. On sent que les gens sont heureux d’être là. Les habitués ont envie de retrouver la salle, nous avons une belle capacité d’accueil avec 80 places en jauge réduite. » L’élargissement du couvre-feu à 23h va apporter une bouffée d’oxygène pour le service du soir. « Ce service doit se faire en douceur, les clients prennent le temps d’apprécier leur repas et nous étions parfois obligés de les presser. »

Ces trois premières semaines d’activité ont été une transition avant la « vraie » réouverture. De nombreux établissements ont d’ailleurs choisi d’attendre cette date pour lever le rideau. À Nantes, boulevard de la Prairie-au-Duc, Nina Yvergniaux espère atteindre le seuil de rentabilité en ouvrant sa salle. « Psychologiquement, ça nous a fait du bien de retravailler mais nous sommes rentables à partir de 42 couverts et la terrasse n’en propose que 30, précise la co-gérante de la brasserie L’Arrosoir. Nous avons 35 couverts en salle, ce qui devrait nous permettre de respirer. Cette première phase nous a permis de nous rôder et de reprendre en douceur. »

Mise en place d’un QR Code

Côté protocole sanitaire, la règle des 6 personnes maximum par table est valable à l’intérieur comme en terrasse. Le port du masque est obligatoire pour se déplacer.
Nouveauté : la mise en place d’un cahier de rappel numérique baptisé TousAntiCovid Signal, alternatif au cahier de rappel papier. Un QR Code sera affiché à l’entrée des établissements. Les clients pourront le scanner de manière anonyme, ils seront ainsi alertés si un autre client est déclaré positif à la Covid-19. L’alerte peut évoluer au rouge si trois personnes positives ou plus ont été recensées dans le même établissement.
La dernière étape du déconfinement est prévue le mercredi 30 juin avec la suppression du couvre-feu et la fin des jauges dans les bars et les restaurants.