2021-09-30T14:24:42Z https://metropole.nantes.fr/files/images/vie-associative/accorderie/Accorderie%20675.jpg

Actualités Publié le 30 septembre 2021

À l’Accorderie, l’échange de services dynamise le lien social

L’association met en relation les habitants de la Métropole souhaitant partager leurs savoir-faire. Au-delà de son aspect pratique, le dispositif facilite les rencontres et contribue à lutter contre la précarité.

Des sorties vélo sont organisées tous les dimanches sur les bords de Loire et de l’Erdre (crédit photo : L’Accorderie).
Des sorties vélo sont organisées tous les dimanches sur les bords de Loire et de l’Erdre (crédit photo : L’Accorderie).

Le temps comme monnaie d’échange. Né au Québec en 2002, le concept solidaire de l’Accorderie est importé en France il y a 10 ans par la fondation Macif et le Secours catholique. D’abord implanté dans le sud-est, le mouvement essaime dans 38 villes de l’hexagone dont Nantes en 2017. L’association, qui fédère une centaine « d’accordeurs », occupe un local de 90 m2 à la Manufacture. « Chaque personne définit une offre de services en dehors de son champ professionnel, elle vient avec ses passions et son savoir-faire, précise Cécile Sauzéat, coordinatrice. L’accordeur dispose d’un compte temps, il le crédite en donnant des heures qu’il peut ensuite dépenser. On est à la fois dans l’offre et dans la demande.»

Créer du lien social

Du bricolage à la recherche d’emploi en passant par la cuisine et les activités sportives, le panel de services est varié. Seuls les massages et les soins psychologiques sont interdits. « Nous avons une belle offre culturelle avec un atelier d’écriture, une initiation à la musique classique et de l’improvisation théâtrale qui a pu se maintenir pendant les confinements grâce à la visioconférence. »  
Arrivé d’Agen en 2019, Abuel Hassim Elhassi a déjà proposé des cours de conversation en arabe et en espagnol, une initiation aux tablettes tactiles pour les seniors et participe activement à la communication de l’association. « L’Accorderie m’apporte beaucoup. Chaque mois, on se réunit autour d’un repas convivial. On discute beaucoup par mail, on organise des sorties. » Bien plus qu’un simple coup de main, le dispositif permet de lutter contre l’isolement et la précarité. « Les personnes qui viennent à l’association ont envie de sortir de leur quartier et de faire des rencontres, souligne Cécile Sauzéat. L’idée est bien de partager du temps ensemble selon les envies et les besoins ! »

À noter

L’Accorderie participe à l’événement « Place à la Manu verte ! » samedi 2 octobre. Dans le cadre de la Semaine européenne du développement durable, les associations du quartier Malakoff-Saint-Donatien proposent des animations, des spectacles et des ateliers créatifs autour de trois thématiques : s’alimenter, s’équiper et faire soi-même.
De 14 à 19h, place de la Manufacture à Nantes.

Plus d’informations : www.accorderie.fr