2021-03-24T15:44:41Z https://metropole.nantes.fr/files/images/urbanisme-espace-public/Nantes%20sud/Persagoti%c3%a8re675.jpg

Actualités Publié le 24 mars 2021

Nantes Sud : la rue Frère-Louis sécurisée et végétalisée

Étroite et minérale, la rue va être réaménagée pour sécuriser les mobilités douces et faire le lien avec la Sèvre toute proche. Les travaux débutent cet été et doivent s’achever fin 2023. Tour d’horizon des futurs aménagements. 

Dans le cadre du projet immobilier de la Persagotière, une plus grande place est laissée aux piétons et aux vélos. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Dans le cadre du projet immobilier de la Persagotière, une plus grande place est laissée aux piétons et aux vélos. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.

Artère historique du quartier Saint-Jacques, la rue Frère-Louis entame sa mue. L’étroitesse de la voie rend inconfortable la cohabitation entre les différents modes de déplacements : voitures, bus 42, vélos et piétons. Les problèmes de sécurité et de manque de visibilité des cyclistes sont régulièrement relevés par les usagers. La proximité avec la Sèvre est également peu visible et les accès à la rive encore trop confidentiels. En lien avec l’opération immobilière de la Persagotière, Nantes Métropole va investir 2 millions d’euros pour son réaménagement. Le projet a été adopté au bureau métropolitain du vendredi 19 mars. 

Ce réaménagement doit permettre de garantir la sécurité de tous les modes de déplacements avec une voie élargie, des trottoirs mis aux normes et une piste cyclable en site propre. Cet axe sera demain beaucoup plus sécurisant et confortable pour les cyclistes et les piétons. La présence du végétal fera la liaison avec la Sèvre toute proche, aujourd’hui peu perceptible.

Patrice Boutin, adjoint de quartier Nantes Sud.

Une rue sécurisée qui fait la part belle aux mobilités douces 

La rencontre des cyclistes et des automobilistes dans cette rue très étroite avec un double sens cyclable est aujourd’hui dangereuse. Nantes Métropole souhaite redonner de la largeur à la voie pour la sécurité de tous. « Dans le cadre du projet immobilier de la Persagotière, le mur bordant la rue a été démoli et une bande de 7 mètres de large revient aujourd’hui à l’espace public, précise Christophe Cozette, paysagiste concepteur associé à l’agence Phytolab qui a conduit une étude d’aménagement urbain à l’automne. Cette zone supplémentaire va permettre d’aménager une piste cyclable en site propre, toujours dans le sens sud-nord, d’élargir les trottoirs et de créer des stationnements. » L’élargissement des trottoirs doit permettre d’améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap sensoriel accueillies à l’institut Ocens. Le double sens cyclable sera maintenu et mieux identifié au sol.

Une rue végétalisée et connectée à la Sèvre 

Avec son parc accessible au public, l’opération immobilière de la Persagotière va tisser des liens entre le quartier et la rivière. Le projet prévoit des constructions de faible hauteur, avec une aération entre les bâtiments, pour créer des perméabilités visuelles. Dans cet esprit, la future rue Frère-Louis accompagnera elle aussi les piétons vers les promenades de la Sèvre avec une ambiance plus végétale. « Plus de 35 arbres d’essences locales - érable, orme, frêne – seront plantés en alternance avec des stationnements, explique Christophe Cozette. 20 % de la surface du projet sera donnée au vivant, ce qui est conséquent. La perception de la rue va être complètement modifiée, il y aura une animation par les fleurs, les feuillages et les différentes couleurs de bois. » Pour minimiser les surfaces minérales au bénéfice des espaces plantés, la rue sera dotée de revêtements clairs et de pavés à joints gazon sur les stationnements. 

Entre les rues Paul Théry et Hélène Boucher, le trottoir sera élargi. Le mur en pierre longeant l’institut Ocens sera abattu pour laisser place à une grille ajourée offrant des perméabilités visuelles. Le contre-sens cyclable sera mieux identifié avec l’emploi d’un enrobé clair permettant de différencier les usages. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Entre les rues Paul Théry et Hélène Boucher, le trottoir sera élargi. Le mur en pierre longeant l’institut Ocens sera abattu pour laisser place à une grille ajourée offrant des perméabilités visuelles. Le contre-sens cyclable sera mieux identifié avec l’emploi d’un enrobé clair permettant de différencier les usages. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Entre les rues Hélène Boucher et Louis Braille, le mur a été démoli dans le cadre du projet immobilier de la Persagotière. Une bande de 7 mètres de large revient à l’espace public permettant d’aménager des trottoirs généreux, une piste cyclable en site propre et une bande plantée entrecoupée de stationnements. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Entre les rues Hélène Boucher et Louis Braille, le mur a été démoli dans le cadre du projet immobilier de la Persagotière. Une bande de 7 mètres de large revient à l’espace public permettant d’aménager des trottoirs généreux, une piste cyclable en site propre et une bande plantée entrecoupée de stationnements. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Dans la continuité, le tronçon entre les rues Louis Braille et Alexandre Lemesle sera doté d’un contre-sens cyclable en site propre et de bandes plantées avec des places de stationnement. Les colonnes de déchets seront enterrées. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Dans la continuité, le tronçon entre les rues Louis Braille et Alexandre Lemesle sera doté d’un contre-sens cyclable en site propre et de bandes plantées avec des places de stationnement. Les colonnes de déchets seront enterrées. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Au sud, les aménagements se prolongent entre la rue Alexandre Lemesle et la route de Vertou. Plus de 35 arbres d’essences locales - érable, orme, frêne - seront plantés. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.
Au sud, les aménagements se prolongent entre la rue Alexandre Lemesle et la route de Vertou. Plus de 35 arbres d’essences locales - érable, orme, frêne - seront plantés. Crédit : Nantes Métropole / Phytolab.

Les travaux lancés cet été 

Le chantier démarre en juillet 2021 avec les réseaux d’eau potable suivis par des travaux préliminaires sur la voirie et l’enfouissement des réseaux aériens à l’automne. La première phase des aménagements, entre les rues Paul Théry et Alexandre Lemesle, se fera de mars à septembre 2022. La deuxième phase sera engagée au printemps 2023 à la livraison de l’immeuble du Groupe Launay. La fin des aménagements est prévue pour novembre 2023. 

En savoir plus

Une concertation sur les rues Hélène Boucher et Louis Braille 

Des questionnaires seront bientôt distribués aux riverains des rues Hélène Boucher et Louis Braille. Ils seront invités à s’exprimer sur le passage de ces voies à sens unique. Les personnes habitant le tronçon de la rue Frère-Louis situé entre les rues Paul Théry et Saint-Jacques seront également consultées sur une possible inversion du sens de circulation pour réduire le trafic actuellement très dense. La concertation doit s’achever avant l’été. 

Le webinaire du mardi 16 mars

À noter

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter :

  • Pôle Nantes Métropole Loire Sèvre Vignoble

02 72 01 26 00
pole.loiresevrevignoble@nantesmetropole.fr

  • Équipe de quartier Ville de Nantes

14 rue des Herses
02 40 41 61 50