2021-08-20T11:07:46Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/sports/Nantais%20paralympiques%202020/Europe%202020%20Gilles%20dlB%20JO%20675.jpg

Actualités Publié le 20 août 2021

Qui sont les athlètes métropolitains aux Jeux paralympiques ?

Du 24 août au 5 septembre se déroulent les Jeux paralympiques de Tokyo. La délégation française compte dans ses rangs 6 athlètes métropolitains. Revue d’effectif !

Gilles de la Bourdonnaye revient aux Jeux à Tokyo, trente ans après sa première olympiade à Barcelone ! Crédit photo : FFH.
Gilles de la Bourdonnaye revient aux Jeux à Tokyo, trente ans après sa première olympiade à Barcelone ! Crédit photo : FFH.

Après les JO, place aux Jeux paralympiques ! À Tokyo, des athlètes métropolitains tenteront de briller parmi la délégation tricolore : ils sont 138 à représenter la France dans une vingtaine de disciplines.

Ronan Pallier, athlète handisport du NMA, participera au concours de saut en longueur (catégorie non voyant), programmé le vendredi 27 août. Une sacrée longévité puisqu’il est âgé de 50 ans et compte à son actif une médaille de bronze au 4x100m des JO de Pékin en 2008 après une participation aux jeux d’Athènes en 2004. Objectif affiché sur cette olympiade pour le chargé de mission accessibilité à la Semitan : une médaille. Une ambition nourrie par son titre européen décroché en Pologne en juin dernier.   

Jordan Ducret est lui sélectionné en équipe de France de rugby fauteuil. Président-joueur des Mambas de Carquefou, le jeune homme a vu son destin basculer à la suite d’un accident de la route pendant son adolescence. Tétraplégique, il s’est lancé dans le rugby fauteuil ou quadrugby. Avec l'équipe de France de la discipline, il a remporté le tournoi de qualification paralympique (TQP), à Vancouver au Canada en 2020. Une victoire synonyme de participation aux Jeux paralympiques de Tokyo. L’équipe de France figure désormais parmi les meilleures nations européennes et vise une médaille.

Gilles de la Bourdonnaye en para-tennis de table est de retour ! Le pongiste nantais est l’un des handisportifs français les plus titrés avec notamment trois médailles d’or paralympiques. Aux Jeux de Pékin, en 2008, sa neuvième médaille – en bronze par équipe – vient clore un palmarès impressionnant pour le plus "chinois″ des Nantais olympiques, puisqu’il a résidé et travaillé plusieurs années à Qingdao dans les années 2000. Trente ans après sa première olympiade à Barcelone, suivie de quatre participations aux Jeux et une moisson de médailles, le licencié du Nantes Tennis de Table (NTT) va tenter de décrocher une nouvelle médaille. Un sacré come-back donc pour cet ambassadeur du comité paralympique et sportif français.

Alexandre Dipoko-Ewane, licencié handisport au NMA, participe au concours de saut en hauteur. Né avec une paralysie partielle du bras gauche, Alexandre se destine à l’origine au football, histoire de marcher sur les traces d’un père joueur professionnel avec l’équipe du Cameroun. Vice-champion d’Europe de la discipline en juin dernier, « l’enfant de Bellevue », où il a grandi, vise une médaille. Rendez-vous le dimanche 29 août !  

Alexandre Paviza en para-triathlon dispute ses premiers Jeux à 49 ans. Il a gagné sa place car il partie des neuf meilleurs mondiaux de sa discipline, le PTWC. Cette catégorie réunit des handisportifs utilisant un vélo et fauteuil. La compétition de para-triathlon est un enchaînement de trois disciplines, 750m de natation en eau libre, 20km de cyclisme et 5km de course. Licencié au Triathlon club nantais (TCN), Alexandre vise une médaille. À suivre les 28 et 29 août.   

Mona Francis participe également à l’épreuve de para-triathlon. Licenciée au Saint-Herblain Triathlon Club, elle est alignée dans la catégorie PTWC. La compétition est programmée le dimanche 29 août. Mona espère briller à Tokyo, après notamment une 4ème place décrochée en mai dernier à Yokohama lors de la coupe du monde de para-triathlon.