2022-04-29T11:36:28Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/longevite/hacoopa/hacoopa-22-675.jpg

Actualités Publié le 29 avril 2022

Hacoopa propose aux seniors de « vivre chez soi, dans une maison partagée »

Sortir les plus de 60 ans de l’isolement pour bien vieillir ensemble, telle est l’ambition de la coopérative Hacoopa qui imagine des maisons partagées. Un premier projet se construit à Orvault. 

Laure Lacourt et Boris Couilleau devant la première maison du projet Hacoopa, avant sa rénovation. © Patrick Garçon
Laure Lacourt et Boris Couilleau devant la première maison du projet Hacoopa, avant sa rénovation. © Patrick Garçon

La façade de la future maison partagée entre seniors rue de la corniche à Orvault est encore recouverte des œuvres des artistes qui ont été invité à investir le lieu en attendant les travaux. Cette ancienne maison de religieuses va accueillir le premier projet d’Hacoopa, une coopérative qui propose une solution innovante de logement aux plus de 60 ans. « L’objectif est de créer un collectif de seniors encore autonomes mais qui veulent sortir de l’isolement, retrouver du lien social, ne plus entretenir d’espace trop grand tout en gardant de l’intimité, explique Laure Lacourt, responsable du développement chez Hacoopa. Ce ne sera pas une colocation mais bien une maison partagée où chacun aura une chambre/studio de 20 à 25 mètres carrés. » Un référent de maison passera 2 à 3 heures par jour pour animer la vie collective et aider à la réalisation du projet de vie social partagé.

Emménagement en fin d'année

Les travaux rue de la corniche ont démarré à l’été 2020, l’emménagement est prévu fin 2022. Au début de ce printemps un parcours futurs habitants sera proposé aux seniors intéressés par le projet. « Il y aura un atelier par mois pour que les gens se rencontrent, se projettent dans l’habitat, adhèrent à la démarche… précise Laure Lacourt. L’objectif est de créer une dynamique collective pour que le partage de la maison fonctionne. »

En 2030, 30% de la population aura plus de 60 ans. En 2018, face à ce constat trois structures (le groupement Les Titis, l’association ADT 44 et Macoretz) se sont réunis pour réfléchir au « bien vieillir ensemble » et développer Hacoopa et son offre d’habitat partagé et inclusif. Aujourd’hui plus de 70 citoyens ont rejoint la coopérative qui a reçu le prix de l’innovation sociale de la métropole en 2018 et le prix coup de cœur du Grand prix de la finance solidaire en 2021. Un deuxième projet a également démarré à Saint-Herblain avec deux maisons partagées et des habitats individuels. Pour ces constructions, l’emménagement est prévu fin 2024.