2022-04-07T18:44:19Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/enfance-education-jeunesse/ecoles/denomination-ecoles/vote-maison-neuve/alice_guy-22-675.jpg

Actualités Publié le 07 avril 2022

Dénominations de nouvelles écoles : 6 femmes à découvrir

À la rentrée, deux nouvelles écoles ouvriront sur les ZAC Champ de Manœuvre et Mellinet. Vous pouvez choisir quel nom elles porteront. Une présélection de six noms de femmes a été faite par les élèves des écoles environnantes. Découvrez leur histoire.

Pour l'école de la ZAC de la Mellinet

<h3>Hélène Brion (1882-1962)</h3>Institutrice, militante féministe et pacifiste, Hélène Brion adhère au syndicat des instituteurs, à la Section française de l’internationale ouvrière (SFIO), et à de nombreuses organisations féministes. Pendant la Première Guerre Mondiale, elle milite pour la paix. En 1917, elle est arrêtée pour « défaitisme et haute trahison », condamnée à 3 ans de prison avec sursis, et radiée de l’instruction publique. Elle sera réintégrée en 1925 et poursuivra son combat féministe jusqu’à sa mort.

Hélène Brion (1882-1962)

Institutrice, militante féministe et pacifiste, Hélène Brion adhère au syndicat des instituteurs, à la Section française de l’internationale ouvrière (SFIO), et à de nombreuses organisations féministes. Pendant la Première Guerre Mondiale, elle milite pour la paix. En 1917, elle est arrêtée pour « défaitisme et haute trahison », condamnée à 3 ans de prison avec sursis, et radiée de l’instruction publique. Elle sera réintégrée en 1925 et poursuivra son combat féministe jusqu’à sa mort.
<h3>Alice Guy (1873-1968)</h3>Cinéaste française, Alice Guy est la première réalisatrice de l’histoire du cinéma avec La fée aux choux, tourné en 1896. Elle lègue au cinéma la création du rôle de metteur en scène et de nombreuses nouvelles techniques, comme l’utilisation des gros plans, la projection du film à l’envers ou encore l’utilisation d’animaux sauvages.

Alice Guy (1873-1968)

Cinéaste française, Alice Guy est la première réalisatrice de l’histoire du cinéma avec La fée aux choux, tourné en 1896. Elle lègue au cinéma la création du rôle de metteur en scène et de nombreuses nouvelles techniques, comme l’utilisation des gros plans, la projection du film à l’envers ou encore l’utilisation d’animaux sauvages.
<h3>Maria Vérone (1874-1938)</h3>D’abord institutrice, Maria Vérone devient avocate au barreau de Paris en 1907. Libre-penseuse et féministe, elle préside de la Ligue française du droit des femmes de 1918 à 1938. Quand le Sénat rejette le droit de vote des femmes en 1922, elle s’écrie : « Vive la République quand même ! » Par la suite, elle n’a de cesse de militer pour le droit de vote intégral et les droits civils des femmes.

Maria Vérone (1874-1938)

D’abord institutrice, Maria Vérone devient avocate au barreau de Paris en 1907. Libre-penseuse et féministe, elle préside de la Ligue française du droit des femmes de 1918 à 1938. Quand le Sénat rejette le droit de vote des femmes en 1922, elle s’écrie : « Vive la République quand même ! » Par la suite, elle n’a de cesse de militer pour le droit de vote intégral et les droits civils des femmes.

Pour l'école de la ZAC Champ de manœuvre

<h3>Yvonne Hagnauer (1898-1985)</h3>Féministe et engagée, Yvonne Hagnauer est professeure d’anglais et milite pour de nouvelles méthodes d’éducation. Investie dans la Résistance, elle dirige, à partir de juin 1941, une maison d’enfants qui accueille progressivement de nombreux enfants juifs. Pour ces actions, Yvonne Hagnauer est reconnue « Juste parmi les nations ».

Yvonne Hagnauer (1898-1985)

Féministe et engagée, Yvonne Hagnauer est professeure d’anglais et milite pour de nouvelles méthodes d’éducation. Investie dans la Résistance, elle dirige, à partir de juin 1941, une maison d’enfants qui accueille progressivement de nombreux enfants juifs. Pour ces actions, Yvonne Hagnauer est reconnue « Juste parmi les nations ».
<h3>Colette de Jouvenel (1903-1981)</h3>Journaliste et féministe, Colette de Jouvenel est la fille de l’écrivaine Colette et du politicien Henry de Jouvenel. En juin 1940, elle se réfugie en Corrèze et entre dans la Résistance. Elle aide les enfants juifs dont les parents ont été arrêtés ou déportés, et écrit pour le journal clandestin Fraternité. Après la guerre, elle consacre sa vie au féminisme.

Colette de Jouvenel (1903-1981)

Journaliste et féministe, Colette de Jouvenel est la fille de l’écrivaine Colette et du politicien Henry de Jouvenel. En juin 1940, elle se réfugie en Corrèze et entre dans la Résistance. Elle aide les enfants juifs dont les parents ont été arrêtés ou déportés, et écrit pour le journal clandestin Fraternité. Après la guerre, elle consacre sa vie au féminisme.
<h3>Germaine Tillion (1907-2008)</h3>Ethnologue, Germaine Tillion entre dans la Résistance en juin 1940. Arrêtée en août 1942 et déportée en décembre 1943, elle est libérée en avril 1945. Après la guerre, elle reprend sa carrière universitaire et dédie ses recherches à la Seconde Guerre Mondiale et à la guerre d’Algérie. En 1999, elle est élevée à la dignité de Grand Croix de la Légion d’Honneur, et entre au Panthéon en mai 2015.

Germaine Tillion (1907-2008)

Ethnologue, Germaine Tillion entre dans la Résistance en juin 1940. Arrêtée en août 1942 et déportée en décembre 1943, elle est libérée en avril 1945. Après la guerre, elle reprend sa carrière universitaire et dédie ses recherches à la Seconde Guerre Mondiale et à la guerre d’Algérie. En 1999, elle est élevée à la dignité de Grand Croix de la Légion d’Honneur, et entre au Panthéon en mai 2015.