2022-07-07T10:45:57Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/nature-environnement/square-faustin-helie/square-faustin-helie-800.jpg

Actualités Publié le 07 juillet 2022

La biodiversité s’épanouit dans le square Faustin-Hélie

Au printemps, la partie sauvage de ce square niché près de l’ancien palais de justice a été rouverte au public après sa transformation en oasis de biodiversité. Objectif : préserver les arbres existants, ramener de la biodiversité tout en conservant son utilisation en terrain de jeux.

Le fond du square a été réaménagé pour favoriser la biodiversité, tout en préservant l’espace de jeux pour les enfants et de repos pour les plus grands. © Rodolphe Delaroque pour la Ville de Nantes
Le fond du square a été réaménagé pour favoriser la biodiversité, tout en préservant l’espace de jeux pour les enfants et de repos pour les plus grands. © Rodolphe Delaroque pour la Ville de Nantes

Le fond du square Faustin-Hélie, côté rue Harouys, est devenu un oasis de biodiversité au printemps dernier tout en restant un espace de jeux pour les enfants et de repos pour les plus grands. Les piétinements liés à une utilisation intense avaient mis à rude épreuve les racines des arbres et la végétation de ce petit vallon naturel. « Le challenge, ici, était de revaloriser l’espace en préservant la biodiversité tout en tenant compte des usages des habitués », explique Mickaël Grante, responsable du secteur à la direction nature et jardins.

Ombrage, rochers et refuges à insectes

Le résultat est très réussi avec quatre zones aux usages différents qui forment un tout cohérent. Un premier espace autour du hêtre majestueux, avec des haies de beinje et des troncs pour s’asseoir, permet de profiter de l’ombre tout en protégeant cet arbre dont les racines et les branches souffraient des escalades des enfants. Plus loin, l’enrochement qui étaye le talus protège les racines des arbres et offre un lieu pour grimper et sauter sur les gros rochers. Sur la plateforme en haut de la colline, des refuges à insectes ont été installés sur lesquels il est possible de s’asseoir. Le quatrième et dernier espace est constitué d’un tunnel de houblon réalisé avec l’ancienne structure du pont de singe.

© Céline Jacq pour la Ville de Nantes
© Céline Jacq pour la Ville de Nantes

Initié dans le cadre de la création de 50 oasis de biodiversité lancée par la Ville de Nantes, « le projet est né avec l'équipe de jardiniers et alimenté par les enfants de l'école Harouys, voisine du parc, pour en faire un petit concentré de vie en cœur de ville, précise Cécile Bir, adjointe aux squares, parcs et jardins. Cet espace est devenu un lieu agréable, accueillant et pédagogique pour les usagers, il a immédiatement été adopté. » Deux classes ont été mises à contribution pour réaliser les refuges à insectes et des nichoirs à mésanges et à grimpereaux. Plus de 3000 plantes vivaces et arbustes ont été plantées sur cette surface de 1 200 m2.

Deux classes de l’école Harouys voisine ont été mises à contribution pour réaliser les refuges à insectes et des nichoirs à mésanges et à grimpereaux. © Céline Jacq pour la Ville de Nantes
Deux classes de l’école Harouys voisine ont été mises à contribution pour réaliser les refuges à insectes et des nichoirs à mésanges et à grimpereaux. © Céline Jacq pour la Ville de Nantes

Au plus près de la nature

« Nous voulons aussi démontrer qu’avec du simple mobilier naturel, on peut réaliser des structures de mobilité ludiques et utiles pour les enfants, ajoute Mickaël Grante. Ce sont des aménagements durables qui leur permettent d’être au plus près de la nature. » Les travaux, entièrement réalisés par l’équipe de huit jardiniers pendant un an, ne sont pas terminés. Il reste des plantations et une nouvelle ouverture à créer pour que les enfants de l’école puissent accéder au square de façon plus sécurisée. Une étude sur la faune présente sera également effectuée cet été pour améliorer encore l’habitat des insectes et des petits mammifères.

À lire et à écouter pour prolonger :
[Podcast] Bienvenue dans les oasis de biodiversité de Nantes
Biodiversité : des écoliers plantent un boisement d’avenir sur l’île de Nantes
À Nantes, vaches, chèvres et moutons remplacent les tondeuses