2023-01-20T10:15:02Z https://metropole.nantes.fr/files/images/vie-locale-territoire/claude%20ollivier/claudeolivier800.jpg

Claude Ollivier remet en selle les vélos

Actualités Publié le 20 janvier 2023

Dans son garage du boulevard Robert-Schuman, dans le quartier Breil-Barberie, le « plus vieux mécanicien de Nantes » répare et bichonne les cycles.

Claude Ollivier répare les vélos dans son atelier boulevard Robert-Schuman © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.
Claude Ollivier répare les vélos dans son atelier boulevard Robert-Schuman © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.

L’entrée de sa maison est un parking à vélos et son garage déborde d’outils. À 88 printemps « et 9 mois ! », Claude Ollivier est une encyclopédie vivante de la petite reine. Entré à 15 ans chez Syphax, « un fabricant de vélos installé rue de Coulmiers », il y apprend à monter un cycle « de A à Z ». « On recevait des tubes et on faisait tout : la peinture, le sablage, la soudure… On les montait intégralement. » Parti à l’armée, il revient dans les années 1960 « en pleine crise du vélo » : « Les fabricants nantais fermaient avec l’arrivée du Solex. J’ai changé de secteur pour devenir commercial dans le textile d’ameublement pendant une vingtaine d’années ». En parallèle, ce professionnel « multicarte » continue de dépanner ses proches qui lui suggèrent de revenir à ses premières amours.

Du plus vintage au plus récent

Il y a 4 ans, Claude Ollivier lance son activité de réparation de vélos. Par passion mais surtout « par nécessité ». « Ma femme est entrée en Ehpad dans une unité Alzheimer et cela coûte très cher, confie avec émotion l’octogénaire. C’est pour cette raison que je poursuis cette activité. » Dans son atelier, ouvert du lundi au samedi, il répare et bichonne des vélos apportés par une clientèle venue de toute la ville. « On me connaît. Beaucoup de gens viennent me voir car ils ont des vieux modèles que les autres mécaniciens ne veulent plus prendre en charge. Je répare des bicyclettes de tous les âges : des plus vintages aux plus récentes. Le vélo a tellement évolué. » Il fait aussi du dépôt-vente : « Les gens me laissent leurs vélos, je compte les frais de réparation sur la vente ».

Celui qui a connu le déclin du cycle au cœur des Trente Glorieuses observe d’un œil amusé cette remise en selle des Français. Lui-même pratique tous les jours pour tester ses réparations. « C’est un bon moyen de faire du sport et d’éviter les bouchons ! »

Pratique

Atelier de La Close

153, boulevard Robert-Schuman.
Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h30.
Contact : 06 52 69 56 94.