2022-04-22T09:58:46Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/doulon%20gohards/Doulon-Gohards-ecole-675.jpg

Actualités Publié le 22 avril 2022

École, crèche, terrains de sports : du neuf à Doulon-Gohards

Plusieurs équipements publics de proximité, des parcs, des aires de jeux et un pôle dédié aux arts du cirque et de la rue vont voir le jour à partir de 2023 à l’est de Nantes. Ils accompagneront la construction de ce nouveau quartier, mêlant fermes urbaines, nature, logements et services.

À l’horizon 2035, le quartier Doulon-Gohards accueillera 2 700 logements, 7500 m² d’activités, commerces et services, de vastes espaces naturels et 12 500 m² d’équipements publics de proximité. © Epicuria
À l’horizon 2035, le quartier Doulon-Gohards accueillera 2 700 logements, 7500 m² d’activités, commerces et services, de vastes espaces naturels et 12 500 m² d’équipements publics de proximité. © Epicuria

La transformation de Doulon-Gohards est lancée. Les trois premières fermes reprennent progressivement vie. Une partie des bâtiments ont été rénovés et les outils de production (serres, hangars, etc.) seront totalement opérationnels fin 2022. La rue de la Papotière, dont les vieux murs en pierre et le réservoir d’eau marquent le caractère rural du quartier, va également faire peau neuve en 2022/2023. Les travaux ont débuté fin janvier par la rénovation des réseaux d’assainissement et d’eau potable. « Le projet urbain rend hommage au passé maraicher et cheminot du quartier », souligne Thomas Quéro, adjoint au maire chargé de la forme de la ville et de l’urbanisme durable. Il permettra au secteur de renouer avec sa vocation agricole et nourricière avec, à terme, la remise en culture de 15 ha de fermes. Mais le projet ne s’arrête pas là. À l’horizon 2035, la Zac (zone d’aménagement concerté) Doulon-Gohards accueillera 2 700 logements, 7500 m² d’activités, commerces et services, de vastes espaces naturels et 12 500 m² d’équipements publics de proximité. Les élus ont voté leur financement, lors du conseil municipal du 18 mars.

Un groupe scolaire de 16 classes ouvrira ses portes à la rentrée 2023 pour accompagner l’arrivée des premières familles sur le nouveau quartier. © Epicuria
Un groupe scolaire de 16 classes ouvrira ses portes à la rentrée 2023 pour accompagner l’arrivée des premières familles sur le nouveau quartier. © Epicuria

16 classes pour la rentrée 2023, une crèche en 2025

La Ville de Nantes a d’ores et déjà engagé la construction d’un groupe scolaire de 16 classes, destiné à accueillir les nouveaux élèves et ceux du secteur. D’un coût de 17,7 millions d’euros, il intègre un centre de loisirs, une salle polyvalente et un plateau sportif ouverts aux habitants du quartier. Le chantier a pris du retard en raison de l’épidémie de Covid. Sa livraison est désormais programmée pour la rentrée 2023 et l’arrivée des premières familles sur le Vallon des Gohards, premier hameau à entrer en construction fin 2022, au nord du quartier.
Avec sa coloration très nature et ses logements pour tous (25 % de logements sociaux, 30 % à prix abordable, et 45 % en accession libre), Doulon-Gohards vise en priorité l’accueil des familles. Pour répondre à leurs besoins, une crèche de 60 places (2,6 M€) est également programmée pour 2025 au cœur du quartier. À proximité, s’implantera un nouveau gymnase. Les études seront lancées en 2024, en complément de la rénovation des équipements sportifs de la plaine Audubon.

Un pôle dédié aux arts du cirque et de la rue

À l’étude aussi, un « pôle des arts nomades ». Destiné à la pratique, à l’entraînement, à la répétition et à la création artistique dans le domaine des arts du cirque et de la rue, ce projet culturel singulier regroupera une dizaine de compagnies, dont le collectif Quai des chaps déjà installé dans le quartier.

De nouvelles voies structurantes seront créées pour les déplacements doux, à l’image de la « Grande traversée » nord-sud. © In Situ AC&V / Bruel-Delmar / Sit&A
De nouvelles voies structurantes seront créées pour les déplacements doux, à l’image de la « Grande traversée » nord-sud. © In Situ AC&V / Bruel-Delmar / Sit&A

100 ha d’espaces naturels rendus aux promeneurs

Avec 100 ha préservés en zone naturelle, Doulon-Gohards (180 ha au total) fait la part belle aux espaces verts et à la biodiversité. Le projet, dessiné par les urbanistes -paysagistes d’In Situ Architecture, Culture(S) & Ville, Bruel-Delmar et Sit& à partir de la trame verte et bleue du quartier, s’inspire de la géographie particulière de cet ancien bourg de Loire. Deux parcs y seront créés - le parc ligérien (90 ha) au sud en allant vers le fleuve et le parc des Gohards au nord (environ 10 ha) – ainsi qu’un réseau de cheminements piétons/vélos qui viendront s’insérer dans la branche Est de « l’étoile verte » des vallées nantaises, vaste corridor écologique à l’échelle de la métropole qui offrira de nouveaux lieux de balade et de respiration aux habitants.

À terme, le futur parc des Gohards (1,18 M€ HT) proposera sur 1 km de rives de multiples usages : espaces de convivialité et de jeux, sous-bois et prairies… Leur usage précis sera déterminé avec les habitants. La plaine de sport Jean-Jacques-Audubon sera réaménagée à l’horizon 2030, une fois le ruisseau, aujourd’hui busé, remis à l’air libre. Les espaces naturels, aujourd’hui impraticables et dégradés par endroits, seront mis en valeur et les zones humides réhabilitées. On y trouvera des squares, des aires de jeux et de nouveaux jardins familiaux (650 000 M€ HT).

En parallèle, les rues du quartier seront rénovées. Axe majeur du quartier, la rue de la Papotière réaménagée (4,7 M€ HT) prévoit un parvis pour desservir la nouvelle école. De nouvelles voies structurantes seront créées pour les déplacements doux, à l’image de la « Grande traversée » nord-sud (1,3 M€ HT). Et de nouvelles rues et voies douces desserviront les futurs hameaux du quartier. Sur le Vallon-des-Gohards, 1,6 M€ HT seront investis dans ces nouveaux espaces publics.