2019-06-18T16:17:28Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/bretonniere/bretonniere675.jpg

Actualités Publié le 18 juin 2019

Promenade de la Bretonnière : la boucle est (enfin) bouclée !

Samedi 15 juin, Johanna Rolland a inauguré la promenade de la Bretonnière, nouvelle liaison champêtre entre les rues de Milau et de la Grange-aux-Loups, bouclant un sentier de randonnée de huit kilomètres à Nantes Erdre.

317 plantes locales, dont 205 arbres et arbustes, jalonnent la nouvelle promenade champêtre de la Bretonnière, entre les rues du Milau et de la Grange-aux-Loups. © Jean-Félix Fayolle.
317 plantes locales, dont 205 arbres et arbustes, jalonnent la nouvelle promenade champêtre de la Bretonnière, entre les rues du Milau et de la Grange-aux-Loups. © Jean-Félix Fayolle.

Samedi 15 juin, Johanna Rolland accompagnée de Ronan Dantec et de Catherine Piau, adjoints de quartier, a pu inaugurer une nouvelle promenade champêtre entre rue du Millau et rue de la Grange-aux-Loups, soit 700 mètres de sentier en bord de ruisseau ou l'enjambant : « Il s'agit de redonner de la place à la nature en ville, pas pour décorer mais en prêtant attention à la biodiversité, et pour préserver l'histoire, le patrimoine, les paysages qui font l'identité de la ville. À côté du grand patrimoine classé, il y a aussi un petit bosquet ou un joli muret qui, sans être classés, sont importants dans leur singularité ».

17 années de négociation

« Il aura fallu dix-sept ans ! », s'exclame Ronan Dantec, élu de quartier, déclarant n'avoir « jamais été aussi heureux de couper un ruban ! » Le projet de sentier pédestre de la Bretonnière, à Saint-Joseph-de-Porterie, a en effet été initié en 2002. Mais une partie de l'itinéraire passait par des propriétés privées bordant les lotissements Port des Charrettes 2, des Landes, du village et du domaine de la Brosse. La cession des terrains concernés nécessitait la signature d'une quarantaine de personnes. D'accords en désaccords, de successions en changements de propriétaires, le règlement foncier de l'opération n'a pu finalement s'échelonner qu'entre 2011 et 2018 : « La première fois, l'accord a échoué à 4 m2 près ! ».

Les Castors ont passé le témoin

Les riverains sont aujourd'hui ravis, comme cet habitant du lotissement des Landes : « Certains anciens réfractaires regrettent maintenant qu'on ne l'ait pas fait plus tôt ! Nous avons fait avec la Ville un échange de bons procédés, en donnant une partie de nos terrains contre leur aménagement et leur entretien. Nous sommes voisins du lotissement des Castors, ce partage de communs est bien dans leur esprit, il y a eu passage de témoin. »

317 plantes locales ajoutées

Le service des espaces verts a enlevé des arbres menaçant de tomber, débroussaillé ici, laissé de la nature là, planté partout... Sur quelque 7 250 m2, pas moins de 317 plantes locales issues des pépinières municipales, dont 205 arbres et arbustes, jalonnent désormais la balade. Les aménagements (un balcon sur le bassin des Castors, une passerelle, des chicanes en bois, un grillage bordant les lotissements...) ont été réalisés en grande partie dans le cadre d'un chantier jeunes en 2018, par les agents de la Ville et des entreprises (dont une entreprise d'insertion, Atao) pour un montant de 60 000 €. L'ouverture du nouveau tronçon permet une boucle de promenade de 8km, balisée par la Fédération française de randonnée pédestre.

Ça peut vous intéresser