2019-06-28T10:49:07Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20communautaire/CM28062019/Atlanbois675.jpg

Actualités Publié le 28 juin 2019

Transition énergétique : Nantes Métropole veut tripler l’usage du bois dans la construction

L’objectif est d’atteindre 20 % à 30 % de bâtiments en bois en 2025. Pour booster la filière, 10 opérations pilotes seront réalisées dans le cadre d’un appel à projets lancé auprès des aménageurs, des promoteurs et des communes.

Le siège d’Atlanbois sur l’île de Nantes a été le premier immeuble entièrement conçu en bois en Pays de la Loire. Ici avec l’œuvre « Spash » du Voyage à Nantes 2017.
Le siège d’Atlanbois sur l’île de Nantes a été le premier immeuble entièrement conçu en bois en Pays de la Loire. Ici avec l’œuvre « Spash » du Voyage à Nantes 2017.

Utiliser davantage de bois dans les constructions ? C’était l’une des conclusions du  Grand Débat sur la transition énergétique. Pour concrétiser cet engagement – le 14e des 33 engagements pris après le débat -, Nantes Métropole a signé un partenariat avec Atlanbois. Cette association regroupant les professionnels du bois de la région fait la promotion de la filière jusque dans ses murs. Son siège - le  « bâtiment B » (comme bois) - a été le premier immeuble entièrement conçu en bois en Pays de la Loire : structure et façades, mobilier intérieur, etc.

Faible empreinte carbone

Cette vitrine, ouverte en 2013 face aux Machines de l’île de Nantes, témoigne des multiples possibilités architecturales du matériau. Et de ses atout écologiques. Le bois affiche en effet un bilan carbone nettement supérieur au béton, qui a fait les grandes heures de la construction. Un mètre cube de bois stocke ainsi 1 tonne de CO2, quand le béton est lui un facteur d’émission (250 kg/m3)… Les chantiers en construction bois, plus rapides car basés sur la préfabrication en usine, sont également moins bruyants pour le voisinage et plus propres.  Et puis, un bâtiment en bois, c’est valoriser un peu de nature en ville !

« Le bois représente aujourd’hui environ 8 % des bâtiments réalisés sur la métropole, explique Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole chargé de l’urbanisme et de l’habitat. L’objectif est d’atteindre 20% en 2025 et de viser les 30 % dans nos opérations publiques d’aménagement (ZAC) ».

10 projets pilotes

Pour impulser la transition des modes de construction, un appel à projets – plus précisément un appel à manifestation d’intérêt (AMI) – est lancé en direction des aménageurs, des promoteurs, des bailleurs sociaux et des communes. Objectif ? Trouver une dizaine d’équipes et de lieux afin de mener des projets innovants de logements, de bureaux, ou mixtes, à faible empreinte carbone : bâtiments à énergie positive, matériaux d’origine végétale ou animale (paille, ouate de cellulose, béton de chanvre ou de lin, etc.).

La sélection des lieux sera réalisée fin 2019 et cette des équipes en avril 2020. Après une phase de conception et d’autorisations, les premières constructions devraient démarrer en 2021 pour une livraison en 2023. « L’enjeu et d’accompagner le développement de la filière bois qui représente aujourd’hui 5000 entreprises et 37 000 emplois dans la région, précise Pascal Pras, et d’amplifier les changements en cours dans le monde du bâtiment. »

Ça peut vous intéresser