2020-04-21T20:03:09Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/economie-emploi/coronavirus/laboeurof675.jpg

Actualités Publié le 21 avril 2020

Un million d’euros pour soutenir les innovations en santé liées à la crise sanitaire

Nantes Métropole crée un fonds de soutien exceptionnel pour financer les entreprises et laboratoires qui impulsent des projets innovants pour lutter contre le Covid-19. Une première aide de 200 000 € est apportée à Xenothera pour lancer les essais cliniques d’un traitement des infections à coronavirus.

Kits de détection, visière de protection, respirateurs artificiels… Dans tous les domaines, les acteurs nantais se mobilisent et innovent pour faire face à l’ampleur de la crise sanitaire liée au Covid-19.
Kits de détection, visière de protection, respirateurs artificiels… Dans tous les domaines, les acteurs nantais se mobilisent et innovent pour faire face à l’ampleur de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Kit de détection du virus sur les surfaces, visières de protection fabriquées à l’aide d’imprimantes 3D… Sur le territoire de Nantes Métropole, comme un peu partout en France, les innovations fleurissent pour faire face à l’ampleur de la crise sanitaire liée au Covid-19. « Dans tous les domaines, les acteurs nantais se mobilisent pour contribuer à l’effort de tous, et notamment celui des soignants », observe Johanna Rolland. « Ce n’est pas un hasard si le projet MakAir, un prototype de respirateur artificiel fabriqué à l’aide d’imprimantes 3D, est né à Nantes, estime la maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Ce prototype a été conçu grâce à une alchimie inédite entre des dirigeants de plusieurs startups numériques nantaises, des chercheurs de l'Université de Nantes et des praticiens du CHU de Nantes ». Il va entrer dans un protocole d’essais cliniques sous la responsabilité du CHU de Nantes, qui en est l’un des promoteurs. Sous réserve de leur succès et de la validation de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, plusieurs centaines d'unités pourraient être produites dans les semaines à venir avec le CEA de Grenoble et le soutien de grands industriels. « Cette alliance n’a qu’un but : mettre l’innovation au service de la santé pour le plus grand nombre », souligne Johanna Rolland.

Nantes Métropole soutient notamment le MakAir, un prototype de respirateur artificiel fabriqué à l’aide d’imprimantes 3D dédié à la prise en charge des formes sévères du Covid-19. Crédit : Makers for Life.
Nantes Métropole soutient notamment le MakAir, un prototype de respirateur artificiel fabriqué à l’aide d’imprimantes 3D dédié à la prise en charge des formes sévères du Covid-19. Crédit : Makers for Life.

Pour soutenir toutes ces innovations, nées du jeu collectif « à la nantaise », Nantes Métropole a décidé de créer un fonds d’appui exceptionnel. Doté d’un million d’euros, il permettra de financer des premiers essais cliniques ou encore d’amorcer des projets innovants. « Ce fonds viendra dès sa création apporter une aide financière à la société de biotechnologie nantaise Xenothera, pour lancer les essais cliniques d’un médicament traitant les infections à coronavirus, dont celle du Covid-19 », précise la présidente de Nantes Métropole.

Quels types de projets peuvent bénéficier de ce fonds exceptionnel ?

Les projets de recherche et d’innovation peuvent concerner tout à la fois les traitements, les équipements de protection ou tout autre projet participant à la santé, telle que définie par l’Organisation mondiale de la santé, à savoir « un état de complet bien-être physique, mental et social », incluant les innovations d’usages associant différents secteurs : santé & numérique, santé & alimentation, santé & matériaux, etc., générant des outils, des services ou des moyens permettant de limiter la propagation du virus, d'accompagner le déconfinement de la population, ou agissant de manière préventive en visant à limiter les risques (transports, alimentation etc.).

Quelles aides peuvent être apportées ?

Ce fonds exceptionnel permettra d’apporter :

Un candidat médicament pour traiter les infections à coronavirus

Nantes Métropole apporte une première aide financière d’amorçage de 200 000 euros à la société de biotechnologie nantaise Xenothera pour le lancement d’essais cliniques visant à la production du premier lot dit «clinique» d’un médicament traitant les infections à coronavirus, dont celle du Covid-19. Le Xav-19 est un mix d’anticorps protecteurs, qui neutralisent le virus et l’empêchent de se multiplier. Il est destiné aux patients contaminés pour limiter les transferts en réanimation. Ce premier lot devrait être produit au cours du mois de mai 2020 et permettre le lancement du premier essai clinique pour traiter des patients hospitalisés fin juin. Xenothera bénéficie également du soutien du conseil régional des Pays de la Loire à hauteur de 200 000 euros, de près de 90 000 euros de dons de particuliers et de l’apport de la Banque publique d’investissement. L’entreprise nantaise a également obtenu l’aval de l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Nantes Métropole se mobilise pour la santé du futur

La situation exceptionnelle engendrée par la crise sanitaire du Covid-19 ne fait qu’accélérer une mobilisation lancée depuis plusieurs années sur le territoire nantais. Nantes Métropole, en partenariat avec la CCI Nantes Saint-Nazaire, a initié en 2018 une démarche de stratégie et de structuration de la filière santé qui représente plus de 30 000 emplois directs sur la métropole nantaise. Fin 2019, cette démarche a permis de fixer une stratégie et une feuille de route pour les dix ans à venir, en lien avec le projet du quartier Santé et la construction du nouveau CHU sur l'île de Nantes en 2026. L’ambition ? Positionner la « santé du futur » comme un axe stratégique du développement économique du territoire, permettant de valoriser les startups et de mettre en mouvement tous les acteurs vers la médecine de demain.

Ça peut vous intéresser