2020-03-27T17:38:53Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/coronavirus/accoord/covidaccoordjeu675.jpg

Actualités Publié le 27 mars 2020

L’Accoord reste mobilisée pour les familles et les plus fragiles

Appels auprès des personnes isolées, cours de français par Skype, idées d’activités pour les parents. L’Accoord s’engage pour un confinement solidaire !

Chaque semaine, l’Accoord envoie aux familles une newsletter proposant des idées d’activités en intérieur, des infos pratiques ou encore des conseils pour assurer l’école à la maison.
Chaque semaine, l’Accoord envoie aux familles une newsletter proposant des idées d’activités en intérieur, des infos pratiques ou encore des conseils pour assurer l’école à la maison.

Conformément aux consignes de confinement appliquées sur l’ensemble du territoire, l’Accoord a fermé ses portes lundi 16 mars et annulé toutes ses activités. L’association socio-culturelle nantaise poursuit cependant sa mission d’éducation populaire en restant en lien avec les familles et en soutenant les personnes les plus précaires ainsi que le personnel médical.

« Nous vivons une situation inédite. Même si elle est difficile pour tout le monde, elle est aussi génératrice d’inégalités, explique Mathias Cadot, directeur de l’Accoord. Le confinement ne sera pas vécu de la même manière par une famille dans une maison que par une personne isolée ou une famille nombreuse vivant dans un petit appartement. Nous tentons alors d’apporter des solutions complémentaires à celles des pouvoirs publics pour rendre la vie plus facile. » Ainsi, afin de garder un lien privilégié avec les familles, l’Accoord envoie une newsletter hebdomadaire proposant des idées d’activités en intérieur, des infos pratiques ou encore des conseils pour assurer l’école à la maison.  

En parallèle, depuis la semaine dernière, une dizaine de salariés de l’Accoord se sont portés volontaires pour proposer d’accueillir une vingtaine d’enfants de soignants. L’association a également pu donner 6 000 masques FFP2 aux équipe du CHU de Nantes.

Des appels téléphoniques pour les usagers isolés

Un dispositif d’appel téléphonique a été mis en place dans les 20 centres socioculturels gérés par l’Accoord, permettant de contacter les usagers réguliers les plus fragiles. « Tous les habitants n’ont pas le même accès à l’information. C’est pourquoi nous souhaitions garder le contact pour prendre des nouvelles, rendre la solitude moins pesante et nous assurer que tout le monde a bien compris les mesures du confinement. » Plus de 1 000 appels sont passés chaque semaine. En parallèle, les ateliers d’apprentissage du français se poursuivent par Skype depuis le 20 mars, afin de ne pas créer de rupture d’apprentissage pour la quarantaine de personnes qui en bénéficient.

« S’il est indispensable de rester chez soi, le confinement ne doit pas pour autant nous faire renoncer à la solidarité, en cette période difficile, nos missions d’éducation populaire et de proximité prennent un sens particulier, affirme Mathias Cadot, avant de conclure : Nous prévoyons bien sûr de belles et grandes fêtes dans chaque quartier dès que le confinement sera levé, ainsi qu’un grand lancement de fusées à eaux le 26 juin. »

Ça peut vous intéresser