2020-04-21T14:55:55Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/coronavirus/videojr/video20042020JR675.jpg

Actualités Publié le 21 avril 2020

Nantes distribuera un masque lavable et réutilisable à chaque Nantaise et Nantais

La Ville de Nantes a commandé 600 000 masques en tissu homologués pour équiper l’ensemble de ses habitants au moment du déconfinement. Les livraisons s’échelonneront sur les trois prochaines semaines.

Les modalités du déconfinement progressif à partir du 11 mai seront précisées par le gouvernement dans les jours à venir. Un chose est certaine : nous aurons à respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation bien au-delà de cette date, pour nous protéger collectivement et limiter la circulation du virus. Le port du masque sera alors utile en complément. Pour cette raison, la Ville de Nantes a passé une commande massive de 600 000 masques grand public auprès de fournisseurs homologués.

Mon objectif est que chaque Nantaise et chaque Nantais puisse bénéficier d’un masque lavable et réutilisable au moment du déconfinement

Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole

Dans le même esprit, Johanna Rolland a proposé aux 23 autres maires du territoires que Nantes Métropole coordonne l’acquisition de masques en tissus pour toutes les communes qui le souhaitent. « Je compte également sur la mobilisation de notre territoire », précise le maire de Nantes. C’est pourquoi un appel a été lancé auprès des acteurs de l’économie sociale et solidaire et du secteur industriel pour développer une production locale de masques en tissu, et que la Ville de Nantes soutient toutes les initiatives de fabrication associatives et de collectifs, via sa cellule Nantes Entraide.

600 000 premiers masques grands publics commandés

La Ville de Nantes a passé commande de 600 000 premiers masques en tissus à deux prestataires, pour une première livraison annoncée au départ du Portugal par voie routière cette semaine. Les livraisons devraient s’échelonner sur les trois prochaines semaines.

En complément des gestes barrières et de la mesure de distanciation, les masques non sanitaires en tissu grand public visent à apporter une protection supplémentaire, limitant la propagation du coronavirus par micro-gouttelettes lors de l'éternuement, d’une toux ou de la parole. Les masques ont été commandés par la Ville de Nantes auprès d’entreprises certifiées, selon les recommandations de l’Afnor.

Un appel à la production locale auprès des industriels et des acteurs de l’ESS

Des entreprises industrielles du territoire travaillent aujourd’hui à réorienter leurs capacités de production afin de soutenir l’effort en matière d’équipements de protection individuelle. La Métropole a par ailleurs lancé un appel auprès des acteurs de l'économie sociale et solidaire qui pourraient produire des masques selon les directives de l’Afnor. Les Ecossolies leur apportent informations et orientation.

Une plateforme d’annonces gratuites a également été mise en service par la CCI des Pays de la Loire afin de faciliter les recherches et les approvisionnements locaux en matière d’équipements, matières, produits et prestations nécessaires à la protection individuelle et collective et la continuité d’activités des entreprises prioritaires : www.ccientraide.fr.

La Ville de Nantes a passé commande de 600 000 premiers masques en tissus à deux prestataires, pour une première livraison annoncée au départ du Portugal par voie routière cette semaine.
La Ville de Nantes a passé commande de 600 000 premiers masques en tissus à deux prestataires, pour une première livraison annoncée au départ du Portugal par voie routière cette semaine.

Nantes soutient la fabrication de masques en tissu solidaires

De nombreux particuliers, associations et collectifs se sont engagés dans la fabrication bénévole de masques grand public en tissu, donnés à des associations et professionnels en demande. Afin de soutenir ces initiatives, la Ville de Nantes a mis en place un dispositif dédié : A vos masques. Dans ce cadre, la mairie invite tous ceux qui le souhaitent à réaliser de masques au modèle Afnor, favorisant le plus possible, dans un premier temps, le ré-emploi de tissus et matériaux. La cellule Nantes Entraide fait le lien entre les personnes désireuses de donner du tissu, des machines à coudre et des personnes en recherche de ces matériels.

Les particuliers et associations qui les fabriquent peuvent faire état sur une carte collaborative des dons qu’elles ont fait, les mettre à disposition dans des boîtes à dons, progressivement mises en place chez les commerçants de proximité, ou les offrir à leurs voisins.

Pour les personnes et les groupes qui fabriquent un nombre significatif de masques et atteignent les limites de leur capacité de réemploi de matière, la Ville a passé des commandes pour leur mettre à disposition gracieusement du tissu au mètre ou des kits déjà préparés (tissu, élastique et fil). Cela sera notamment le cas, par exemple, pour soutenir les collectifs Couturières solidaires de Loire-Atlantique, Masques pour tous et l’association Bonne Garde.

Enfin, l’Association Des Femmes en Fil, a pris l’initiative de lancer un projet fédérant une quinzaine d’associations de quartier et déjà plus de 100 couturières bénévoles, avec l’objectif ambitieux de fabriquer 15 000 masques, qui seront donnés gracieusement aux habitants des quartiers où ils seront fabriqués.

À noter

Ce que vous trouverez sur la page "A vos masques !" et la page Facebook, que vous souhaitiez coudre des masques en tissu ou en obtenir :

  • Des tutoriels pour fabriquer des masques en tissu,
  • Une cartographie collaborative des dépôts pour donner ou récupérer facilement des masques,
  • Des initiatives collectives de couturières et couturiers à rejoindre,
  • Des possibilités pour donner ou récupérer du matériel de couture.

Ça peut vous intéresser