2020-11-03T09:22:59Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/habitat-participatif/riveterie-675.jpg

Actualités Publié le 03 novembre 2020

Un projet d’habitat participatif rue de la Riveterie

Concevoir son logement et son immeuble avec des espaces communs avec ses voisins, tel est l’objectif du projet d’habitat participatif de la rue de Riveterie. Intéressé ? Le projet démarre et cherche ses futurs habitants !

Porté par Coop Logis et conçu avec Courtoisie Urbaine, le projet prévoit de livrer 15 logements en accession aidée en 2024.
Porté par Coop Logis et conçu avec Courtoisie Urbaine, le projet prévoit de livrer 15 logements en accession aidée en 2024.


Un nouveau projet d’habitat participatif est lancé dans le quartier Bottière Pin-Sec, rue de la Riveterie. Porté par Coop Logis, suivi par Nantes Métropole et conçu avec Courtoisie Urbaine, structure qui accompagne l’inclusion les futurs usagers dans leur projet immobilier, ce projet prévoit de livrer 15 logements en accession aidée en 2024. Il reste des places pour des foyers (seul ou familiaux) qui souhaiteraient créer leur logement et un environnement de vie agréable avec leurs voisins.

Les futurs propriétaires vont pouvoir imaginer leur immeuble sur mesure avec pour seules contraintes préalables le lieu, rue de la Riveterie, et un maximum de 5 étages pour la hauteur de l’immeuble. « D’ici la fin d’année ou en janvier 2021, nous allons lancer un cycle d’ateliers avec les personnes intéressées pour commencer à concevoir le projet et réaliser un cahier des charges pour le choix de l’architecte », explique Victorine Crahes, chef de projet chez Courtoisie Urbaine. Les lieux communs à tous seront les premiers imaginés, viendront ensuite les logements individuels.

30 % moins cher que les prix du marché

Originalité de ce projet, l’accession est aidée grâce à un bail réel solidaire (BRS). Les propriétaires devant être sous un certain seuil de revenus achètent les murs mais le foncier reste la propriété d’un organisme de foncier solidaire. Chaque foyer louera son terrain pour une très petite somme (ex : 7€ par mois pour 50m2) dans des baux pouvant aller jusqu’à 99 ans. « Le BRS permet à des gens exclus du marché immobilier de pouvoir devenir propriétaire puisqu’il réduit le prix d’achat d’environ 30% sur ce projet, précise Victorine Crahes. Cette formule lutte aussi contre la spéculation foncière, les prix d’achat et de revente étant encadrés. »

Renseignements : 
07 67 69 66 44 ou habitat.riveterie@gmail.com 

Liens et téléchargements