2021-01-07T17:59:11Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/nouveau%20tramway/prestramnouveau675.jpg

Actualités Publié le 07 janvier 2021

7 choses à savoir sur le nouveau tramway nantais

Plus long, plus spacieux, plus économe… Nantes Métropole, avec la Semitan et le constructeur Alstom, a dévoilé la 4e génération de tramway qui sillonnera la ville à partir de 2023. Avant d’embarquer, on vous dit tout !

L’acquisition de 49 nouvelles rames de tramway Alstom
L’acquisition de 49 nouvelles rames de tramway Alstom "Citadis" marque une nouvelle étape dans la réponse aux enjeux en matière de mobilité et de transition énergétique.

Il pourra transporter jusqu’à 300 passagers

Et c’est d’abord parce qu’il est plus long ! Là où les rames « historiques » Alstom TFS atteignaient 39 m et embarquaient 250 personnes au maximum, les nouvelles rames Alstom Citadis frôlent les 46 mètres. Les circulations entre les différentes voitures sont plus larges – et donc plus fluide – et la configuration des portes augmente la surface disponible sur les plateformes situées derrière les cabines de conduite. En heures de pointe, la capacité du tramway est améliorée, tandis que le reste de la journée, la circulation des passagers est facilitée. Au final, une rame peut accueillir 20 % de passagers supplémentaires !

Il accompagne le développement du réseau

Si les premières rames circuleront dès 2023, la 4e génération du tramway nantais sera pleinement opérationnelle en 2026, quand les trois nouvelles lignes 6, 7 et 8 seront mises en service – la concertation se poursuit jusqu’au 24 janvier. L’objectif, comme l’explique Johanna Rolland : « permettre un lien entre les différentes communes de la métropole, les quartiers, sortir d’un réseau en étoile pour aller vers un réseau en toile d’araignée ». Et la maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole de rappeler parmi les perspectives proches du réseau nantais : « Le prolongement du e-busway au-delà du périphérique, la mise en place d’une ligne structurante au sud-ouest de la métropole, le prolongement de la ligne 1 de Ranzay à Babinière... »

Des habitants ont été associés à sa conception

Pour définir le design de cette 4e génération et améliorer le confort des voyageurs, la Semitan et Nantes Métropole se sont tournées vers ceux qui connaissent le mieux le tramway : les usagers ! « Cinq ateliers citoyens ont été mis sur pied en 2018 et ont réuni un groupe d’une quarantaine de personnes, rappelle Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole en charge des déplacements. Le carnet d’attentes citoyennes a servi de base à l’agence RCP qui a conçu le design et choisi les matériaux des futurs tramways ». « La démarche a concerné les aspects intérieurs et extérieurs des futurs tramways, mais aussi leurs fonctionnalités, l’environnement lumineux, les couleurs et matériaux, les formes des mobiliers ou encore l’information des voyageurs », précise Sakina Faouzi, cheffe de projet à Nantes Métropole.

Il sera ouvert sur la ville

Faites entrer la lumière ! Grâce à des baies plus hautes, près de 40% des faces du tramway sont vitrées et permettent ainsi une meilleure transparence depuis l’extérieur, une luminosité accrue à l’intérieur et un voyage plus agréable des passagers dans un espace ouvert sur la ville. Une proposition de « voyage respirant », selon les mots de Régine Charvet-Pello (agence RCP), qui « laisse à chacun le loisir de découvrir les richesses naturelles de la ville, en se sentant à la fois en mouvement et protégé ».

Il sera 100 % accessible

Les rames Citadis sont équipées intégralement de 8 portes à doubles-vantaux sur chaque côté. « On pourra accéder en fauteuil de bout en bout du tramway », souligne Pascal Bolo, président de la Semitan. Des espaces sont réservés pour les usagers en fauteuil roulant (UFR) et des places assises dédiées aux personnes à mobilité réduite (PMR). Autres points : des informations visuelles et sonores, et des dispositifs d’appel d’urgence adaptés aux UFR.

Il sera fabriqué par Alstom en France

Pour Nantes Métropole, le constructeur français s’est notamment démarqué grâce à sa proposition technique de qualité et ses savoirs-faire éprouvés. Les candidats étaient interrogés sur plusieurs critères tels que les caractéristiques techniques du tramway, la réponse aux attentes exprimées par les citoyens, les performances environnementales, la gestion du projet et le respect des exigences réglementaires. Sept des quatorze sites d’Alstom en France vont contribuer à la conception et à la fabrication du tramway nantais, dont La Rochelle (conception et assemblage des rames et support logistique). « Environ 1 000 personnes vont y travailler », souligne Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom en France.

Il sera plus économe

De nouvelles technologies permettront d’optimiser la consommation énergétique : les moteurs de traction de nouvelle génération vont la réduire de 13% grâce à un meilleur rendement et un gain de masse de 21% par rapport aux autres technologies de moteurs. Les coûts de maintenance sont également mieux maîtrisés : l’expérience acquise dans plus de 80 réseaux de tramway à travers le monde permet de réduire le coût global de maintenance du Citadis de 18% par rapport à la génération précédente.

L'intérieur du nouveau tramway en images

gangway800.jpg
porteuse800.jpg
Interieur800.jpg
generalday800.jpg

Les chiffres clés

49 rames Citadis seront mises en service

218 investis par Nantes Métropole pour l’acquisition des nouvelles rames

2023-2026 Calendrier du déploiement.

Ça peut vous intéresser