2021-09-30T09:49:47Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/economie-emploi/joujo-atao/diane-begard-joujou-21-675.jpg

Actualités - Mis à jour le 30 septembre 2021

[Podcast] Joujou redonne vie aux jouets

Nettoyer, réparer, remettre à neuf des jouets, jeux et livres pour enfants pour les remettre en vente à des tarifs jusqu'à 60% moins élevés que le neuf, c'est le principe du dernier chantier d'insertion d'ATAO. Le projet, porté par Diane Bégard, conjugue réduction des déchets, réemploi, insertion et soutien au pouvoir d'achat.

Diane Begard a lancé Joujou le 1er décembre 2020 © Patrick Garçon
Diane Begard a lancé Joujou le 1er décembre 2020 © Patrick Garçon

Qu'ils accompagnent nos enfants des années, ou qu'ils restent tristement dans leur emballage, faute d'avoir éveillé l'intérêt du petit dernier, les jouets ont une durée de vie limitée. Sur les 61 millions de jouets neufs achetés chaque année, environ 40 millions finissent dans la poubelle. Une véritable montagne de déchets ludiques qui méritent un autre sort. C'est de ce constat qu'est née l'idée de Joujou, 8e chantier de l'entreprise nantaise d'insertion ATAO, qui collecte, répare, nettoie et remet en vente des jeux, jouets et livres pour enfants.

Nantes Inspirante · Diane Bégard et Joujou redonnent vie aux jouets

« Nous avons collecté environ 4 tonnes de jouets depuis le lancement, le 1er décembre 2020, indique Diane Begard, coordinatrice de Joujou. L'objectif est d'atteindre 12 tonnes en 2021 pour espérer 20 tonnes en 2022. C'est une activité de masse. On voudrait se positionner comme un grossiste du jouet de seconde main sur la métropole. » Installé - jusqu'au 31 décembre 2021 - dans les locaux de l'ancien MiN de Nantes, le chantier Joujou compte 9 salariés, et salariées en insertion. Collectés auprès d'entreprises partenaires, ou déposés par des particuliers, les jouets sont d'abord triés. «Le critère essentiel, pour nous, est qu'ils doivent répondre à la norme CE, ce qui est une garantie de sécurité, explique Laura Chareyre, encadrante technique. Ensuite on regarde l'état général, pour les ranger dans trois catégories : comme neuf, bon état ou abimé mais fonctionnel. Puis on les classe par types de jouets.»

En images

Les jouets sont collectés auprès d'entreprises ou de particuliers. © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Les jouets sont collectés auprès d'entreprises ou de particuliers. © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Ils sont ensuite triés par état (neuf, bon état, ou abîmés), puis ceux qui le nécessitent sont réparés ou les pièces manquantes sont remplacées © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Ils sont ensuite triés par état (neuf, bon état, ou abîmés), puis ceux qui le nécessitent sont réparés ou les pièces manquantes sont remplacées © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Les peluches et jouets en tissus sont lavés dans une machine industrielle © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Les peluches et jouets en tissus sont lavés dans une machine industrielle © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Joujou limite au maximum les emballages. Pour les lots, ils sont emballés dans un plastique recyclable  © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Joujou limite au maximum les emballages. Pour les lots, ils sont emballés dans un plastique recyclable © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Puis ils sont mis en vente. Pour le moment, à destination des professionnels, mais dès le 2 juillet une boutique grand public ouvrira ses portes  © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.
Puis ils sont mis en vente. Pour le moment, à destination des professionnels, mais dès le 2 juillet une boutique grand public ouvrira ses portes © Jean-Félix Fayolle pour Nantes Métropole.

Bientôt une boutique sur l'île de Nantes

Puis c'est l'étape de la valorisation. Les jeux de sociétés sont complétés, les puzzles reconstitués pour vérifier qu'il ne manque pas de pièces. Une bénévole d'ATAO, fan de l'exercice, s'attaque même aux puzzles de plus de 100 pièces. Les jeux électriques et électroniques sont vérifiés, et tout est soigneusement nettoyé avec des produits simples : eau, vinaigre, brosse à dent... «Je m'occupais de trier, nettoyer et valoriser les jouets collectés, témoigne Océane Beldjoudi, pensionnaire du chantier pendant quatre mois. Cela m'a permis de retrouver un rythme de travail et d'acquérir de l'expérience. Sur le chantier, il y a un véritable travail d'équipe.» 

Au bout du processus, seule une partie des jouets peuvent toutefois être valorisés. «Selon Rejoué, qui travaille sur le jouet depuis 2012, on peut au mieux atteindre 60% de valorisation sur ce type de produits, précise Diane Begard. Pour faire mieux, il faut améliorer la collecte. Et au bout du compte, ce qu'on jette le plus ce sont des jouets électroniques.» Ceux qui ont été remis à neuf sont ensuite mis en vente à un tarif compris entre 40% et 60% du prix neuf. Depuis mai, une boutique pour les professionnels de la petite enfance a été créée dans les locaux de Joujou. Et le 2 juillet 2021, c'est une boutique grand public de 80m2 qui ouvrira ses portes au Labo Diva, sur l'île de Nantes. A vous de jouer...

Nantes Inspirante

Podcast de Nantes Métropole réalisé par Impulseur. Chaque semaine, ce podcast va à la rencontre de femmes et d’hommes qui agissent, inventent, racontent la métropole d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Acteurs associatifs, économiques, citoyennes et citoyens, ils sont la richesse du territoire.

Disponible sur les plateformes d'écoute :

Apple Podcasts Deezer Google Podcasts Spotify