2021-07-23T14:59:27Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/deplacement-doux/Loire%20A%20Velo%20ados_675.jpg

Actualités Publié le 23 juillet 2021

Valides ou non, ces ados suivent la Loire à vélo

En lien avec le Studio 11-15, l'espace ados de Malakoff et Cap'Ados, quatorze jeunes adolescents, dont une partie en situation de handicap, sillonnent la Loire à vélo de Nantes à Angers du 12 au 16 juillet. Objectif ? Dépasser ses limites et découvrir le territoire.

Une quinzaine d'adolescents participent à l'expédition, placée sous le signe du vivre-ensemble (photo DR)
Une quinzaine d'adolescents participent à l'expédition, placée sous le signe du vivre-ensemble (photo Angélina Pineau).

Favoriser l'accès aux loisirs pour toutes et tous : c'est le but de ce séjour inédit piloté par le Studio 11-15 et l'Espace ados de Malakoff, en partenariat avec Cap'Ados. Il regroupe des jeunes du quartier prioritaire de Malakoff, d’autres du centre ville de Nantes et trois jeunes en situation de handicap autistique, âgés de 12 à 16 ans, pour un voyage à vélo de Nantes à Angers.

« Cela fait déjà plusieurs années que le studio 11-15  travaille sur la question du handicap, explique Angélina Pineau à l'Accoord, l'association qui gère l'espace sur l'île de Nantes. Des ateliers sont déjà proposés tout au long de l'année pour favoriser les liens entre les usagers du club ados et des jeunes en situation de handicap mais cette année nous avons eu envie d'aller plus loin dans la démarche. On sait que de nombreuses familles hésitent à inscrire leur enfant en situation de handicap pour un séjour, d'où l'envie de créer ce séjour sur-mesure. L'idée est de favoriser la mixité et les échanges entre les jeunes. »

« Dépassement de soi et vivre ensemble »

Partis le lundi 12 juillet de Malakoff aux côtés de quatre accompagnateurs spécialisés, les quatorze jeunes rallieront Angers le 16 juillet en suivant le fleuve avec des vélos adaptés, puis reviendront en train pour limiter l'empreinte carbone. « Le choix du vélo, qui est un mode de déplacement écologique, s'est tout de suite imposé, explique Simon Mareschal, animateur et directeur du séjour. Le respect de l'environnement fait partie des objectifs premiers de ce voyage, tout comme le dépassement de soi et le vivre ensemble. » 

À ses côtés, le groupe parcourra entre 10 et 35 km par jour. Les plus petites étapes seront l'occasion de se familiariser avec le territoire. Découverte des écosystèmes des bords de Loire ou des châteaux de la Loire, visite chez un apiculteur, veillées étoilées ... « L'idée est de profiter un maximum de la nature », précise le directeur, qui prône l'autonomie.

Durant toute la durée du séjour, les jeunes seront incités à acheter et cuisiner des produits locaux, à monter leur tente ou à réparer leur vélo eux-mêmes. « Autant de moments informels qui permettront de construire des liens, d'être dans le partage et de briser des barrières », se réjouit Angélina Pineau. D'autres séjours de ce type devraient voir le jour l'été prochain.