2021-08-17T11:51:14Z https://metropole.nantes.fr/files/images/solidarite/urgence-sociale/Derv%20675.jpg

Actualités - Mis à jour le 17 août 2021

La maison d’accueil de jour des familles prend ses marques aux Dervallières

Ouvert en janvier dernier, ce lieu chaleureux et convivial permet aux familles sans hébergement stable de souffler et de trouver écoute, conseil et soutien.

Les repas partagés rythment la vie de la maison d'accueil. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les repas partagés rythment la vie de la maison d'accueil. © Céline Jacq pour Nantes Métropole

C’est au rez-de-chaussée de l’immeuble Watteau, au cœur du quartier des Dervallières, qu’une maison d’accueil de jour pour les familles sans-abri ni hébergement stable a ouvert ses portes le 18 janvier dernier. « Nous sommes encore dans une phase d’expérimentation, mais nous souhaitons que le lieu devienne pérenne », explique Aurélien Ménard, son responsable.

Chaleureux, cosy et confortable, le lieu se présente comme un appartement et comprend une grande salle de restauration pour manger, une cuisine, un coin sieste, une salle de bain et une pièce pour divers rendez-vous. Un téléphone fixe et un poste avec un accès à internet permettent également de faire quelques démarches. La maison est ouverte du lundi au vendredi de 09h45 à 16h.

« Après une collation et une boisson chaude, nous proposons des activités pour les enfants et mettons la cuisine à disposition pour qu’elles puissent se cuisiner un repas chaud, précise Aurélien Ménard. Puis nous les orientons vers de plus grosses structures : l’espace Agnès Varda, si elles souhaitent prendre des douches ou laver des vêtements, le 115 pour qu’elles trouvent un hébergement d’urgence voire des médecins en cas de problème médical. Nous travaillons aussi en partenariat avec le tissu associatif nantais, très développé. Une traductrice franco-arabe vient le mercredi aider notre équipe à faciliter les échanges. »

La maison d'accueil en images

Certaines familles se rencontrent pendant les repas. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Certaines familles se rencontrent pendant les repas. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les enfants peuvent s'amuser dans un endroit sûr. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les enfants peuvent s'amuser dans un endroit sûr. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
La salle de restauration, fraîchement aménagée. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
La salle de restauration, fraîchement aménagée. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
La salle de repos, pour reprendre des forces, au calme. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
La salle de repos, pour reprendre des forces, au calme. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Des activités sont proposées pour les enfants. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Des activités sont proposées pour les enfants. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Un poste et un téléphone permettent aux parents de faire leurs démarches. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Un poste et un téléphone permettent aux parents de faire leurs démarches. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les parents peuvent appeler le 115 dans un endroit calme. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les parents peuvent appeler le 115 dans un endroit calme. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les familles viennent avec leurs propres aliments et les préparent dans la cuisine. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Les familles viennent avec leurs propres aliments et les préparent dans la cuisine. © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Mon souvenir le plus marquant ? Un repas partagé entre deux familles russe et marocaine. Elles ne se connaissaient pas, ne parlaient pas la même langue, et pourtant elles parvenaient à échanger, à rire et à se comprendre ! Un vrai lien s’est tissé !

Aurélien Ménard, responsable de la Maison d'accueil de jour.

Une parenthèse chaleureuse

Depuis l’ouverture jusqu’au 30 juin 2021, une trentaine de familles ont été accueillies dans le respect des conditions sanitaires. Familles en conditions de grande précarité, parents isolés, familles migrantes venues d’Europe de l’Est ou d’Afrique... Les situations sont toujours très différentes, mais l’accueil reste le même. « Nous sommes une toute petite structure, nous ne pouvons pas accueillir les familles pour la nuit et ne faisons pas de distribution alimentaire, mais cet appartement est une parenthèse chaleureuse et bienveillante face aux difficultés de la rue », continue Aurélien Ménard. 

« Pouvoir accueillir les enfants dans un lieu adapté et sécurisé comme nous le faisons était vraiment indispensable sur le territoire. Cela permet aux parents de souffler ou de dormir (car ils veillent souvent toute la nuit) avant de continuer leurs démarches. L’enfant est aussi un vecteur de liens, il joue et se met à l’aise rapidement, ce qui créé un rapport de confiance entre nous et les familles et peut encourager certaines personnes plus méfiantes à discuter et raconter leur parcours.»

À noter :

Solidair’été
Café et panier-repas
Jusqu’au 21 août. Du lundi au vendredi, de 9h30 à 11h30. 2 rue Francisco-Ferrer à Nantes. 

Espace Agnès Varda
Accueil de jour, restaurant social, douches
Carte d'accès délivrée au centre communal d'action sociale (CCAS), 1 bis Place Saint-Similien
Ouverture tout l'été, du lundi au samedi
16, rue Pierre-Landais
44000 Nantes
Tél. : 02 40 41 53 00
Accès : Chronobus C 5, arrêt Gare de l'État
Espace Agnès Varda

5Ponts
Café solidaire des 5Ponts, 12 allée Nicole Girard-Mangin.
Du lundi au vendredi, de 14h à 18h.
De nombreuses animations vont rythmer l’été, retrouvez la programmation complète ici.
Le site des 5Ponts.
Téléchargez le PDF des animations estivales

Citad’elles
Le lieu pour les femmes victimes de violences
Ouvert 7j/7, 24h/24
8, boulevard Vincent-Gâche
44200 Nantes
Tél. : 02 40 41 51 51
contact@nantescitadelles.fr
nantescitadelles.fr

La Maison d'accueil de jour reste ouverte tout l’été.