2021-12-01T17:03:09Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/sida/ericbillaud675.png

Actualités Publié le 01 décembre 2021

Journée mondiale de lutte contre le Sida : on fait le point avec le Docteur Eric Billaud

Protection, prévention, dépistage, traitement... La lutte contre le sida se poursuit avec de nouveaux outils, et un nouvel objectif : son élimination d’ici dix ans. A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, rencontre le Docteur Eric Billaud, Président du Corevih Pays de la Loire, spécialisé dans la prise en charge du VIH et des Hépatites virales.

Docteur Eric Billaud, président du Corevih Pays de la Loire, spécialisé dans la prise en charge du VIH et des Hépatites virales.
Docteur Eric Billaud, président du Corevih Pays de la Loire, spécialisé dans la prise en charge du VIH et des Hépatites virales.

Il est question d’éliminer le Sida dans les pays du nord, d’ici 10 ans, qu’est ce qui donne cet espoir ?

Éliminer le Sida d’ici dix ans est un objectif qu’on s’est donné pour avancer. Si l’épidémie est toujours très virulente dans les pays en voie de développement, elle est presque « sous contrôle » dans les pays du nord, comme la France. Nous disposons en effet de plusieurs outils : la prévention auprès des populations, la protection (notamment le préservatif), mais aussi le dépistage qui nous permet de surveiller de près l’évolution de l’épidémie. Aujourd’hui, nous disposons également d’un traitement qui permet aux personnes séropositives (porteuses du VIH), de ne pas développer le Sida et de ne plus transmettre la maladie. Ainsi, si nous retrouvons toutes les personnes porteuses du virus et que nous les traitons à temps, elles ne seront plus contagieuses. Il existe également un médicament préventif, la Prep, qui se prend sous la forme d’un petit comprimé, pour se protéger avant un rapport sexuel. Il est déjà beaucoup utilisé dans le milieu gay mais on aimerait qu’il se démocratise auprès du reste de la population.

Quelle campagne de dépistage va être organisée ce mois-ci ?

Avec la crise sanitaire, nous assistons à une baisse de 14 % des dépistages sérologiques et une baisse de 22 % des séropositivités découvertes. C’est pourquoi une campagne de dépistage, organisée par le COREVIH et l’ARS a lieu du 1er au 8 décembre dans toute la région, pour nous assurer de ne pas être passés à côté de nouvelles contaminations. Connectez-vous sur Jemedepiste.fr pour trouver les centres près de chez vous. Près de 80 acteurs sont mobilisés pour mener une centaine d’actions sur le terrain. Nous allons également animer plusieurs webinaires auprès des jeunes sur les réseaux sociaux (Tik Tok, Instalive, Facebook) pour libérer la parole, répondre à leurs questions et briser les idées reçues. Toutes les infos sur la campagne IRL

Que conseillez-vous aux Nantais pour se protéger du VIH et des autres maladies sexuellement transmissibles ?

Pour se protéger du VIH, des hépatites et des autres infections sexuellement transmissibles, le moyen de protection le plus sûr reste le préservatif lors de tout rapport sexuel. Et surtout, dépistez vous ! Dans l’idéal, il faudrait que chaque personne fasse un test sérologique (VIH, hépatites, IST, MST..) au moins une fois dans sa vie, et qu’elle se fasse dépister à nouveau à chaque changement de partenaire. Pour vous faire dépister, vous pouvez demander une prescription à votre médecin généraliste ou prendre un rendez-vous anonyme et gratuit au CEGIDD ou au CPEF. À partir de janvier 2022 les tests sérologiques seront sans ordonnance et remboursés dans les laboratoires. L’objectif est d’avoir une sexualité heureuse !

Pour briser les clichés, il est également important de rappeler les différences entre VIH et le SIDA…

Une personne séropositive est une personne qui a été contaminée par le VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine). Mais cela ne signifie pas qu'elle est atteinte par la maladie du Sida. Si elle est dépistée et traitée à temps, cette personne séropositive peut vivre avec le virus toute sa vie sans transmettre la maladie. En revanche, si la personne séropositive ne se traite pas, la maladie du Sida (Syndrome de l’Immunodéficience Acquise) peut se développer au bout de plusieurs années et détruire progressivement les défenses immunitaires de l’organisme. Ce qui laisse la porte ouverte à des infections dites « opportunistes » comme la tuberculose, la toxoplasmose ou certains cancers, qui peuvent s’avérer dangereuses voire mortelles… A l’échelle des Pays de la Loire, en 2020, 108 personnes ont découvert leur séropositivité et 16 personnes ont atteint le stade Sida de la maladie.

Comment se faire dépister cette semaine ?

GEGIDD, CPEF, associations... Du 1er au 8 décembre, connectez-vous sur Jemedepiste.fr pour trouver un centre de dépistage près de chez vous et faire un test sérologique, (VIH, IST, Hépatites).