2021-02-16T11:49:36Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/enseignement-recherche/universite/lecallet-emmy-netflix-21-675.jpg

Actualités Publié le 16 février 2021

Comment l’Université de Nantes a obtenu... un Emmy award

Les travaux d’une équipe de chercheurs nantais sur la compression vidéo ont attiré l’attention de l’académie américaine. Une récompense inédite pour une université française.

Patrick Le Callet, et son équipe de chercheurs, ont développé un outil de mesure de la qualité de la compression vidéo.
Patrick Le Callet, et son équipe de chercheurs, ont développé un outil de mesure de la qualité de la compression vidéo.

Quel est le point commun de Game of Thrones, de Friends, de Breaking Bad et de l’Université Nantes ? Tous ont été distingués par un Emmy Award, bien sûr ! Logique pour une série télévisée, moins pour un établissement d’enseignement supérieur. Pourtant, l’Académie nationale des arts et sciences de la télévision, qui délivre ces récompenses, a bien distingué, le 20 janvier 2021, le chercheur nantais Patrick le Callet et son équipe pour leur travail sur le développement d’outils permettant d’optimiser la qualité de la compression vidéo. 

“On peut faire une analogie avec le lait en poudre, illustre le chercheur, par ailleurs directeur scientifque du programme Ouest Industries créatives. En le déshydratant, on peut en transporter et en stocker beaucoup, et les propriétés sont en grande partie conservées. Un algorithme de compression fait la même chose avec les vidéos. Et notre outil permet de mesurer si la qualité est bien conservée.” 

Un outil open source

L’outil, développé en open source en collaboration avec deux universités américaines, a été très vite adopté par le géant du streaming Netflix, et par de nombreux autres acteurs du monde de la vidéo. “Avec Netflix, cet outil a tout de suite bénéficié d’une plateforme à grande échelle, de démonstration, apprécie Patrick Le Callet. Et en seulement quatre ans, il est entré dans la boîte à outils des ingénieurs qui travaillent sur la vidéo.” Avec de multiples impacts positifs sur la diffusion de la culture, sur le coût carbone des vidéos…

Quand j’ai reçu le mail de l’académie des Emmys, j’ai cru que c’était un spam. J’ai dû l’effacer sans y prêter attention, et j’ai attendu d’en recevoir un deuxième pour comprendre que c’était sérieux.

Patrick Le Callet, enseignant chercheur à l'Université de Nantes.

Pour autant, Patrick Le Callet ne s’attendait pas à recevoir ce type de récompense. “Quand j’ai reçu le mail de l’académie des Emmys, j’ai cru que c’était un spam, s’amuse-t-il. J’ai dû l’effacer sans y prêter attention, et j’ai attendu d’en recevoir un deuxième pour comprendre que c’était sérieux. J’ai eu besoin de deux jours pour réaliser ce qu’il se passait.” 

“J’ai eu une sorte de syndrome de l’imposteur, je n’avais pas l’impression d’avoir fait quelque chose d’extraordinaire. Et puis on réalise, on pense à ce que cela dit de notre modèle, de nos valeurs, on réfléchit aux clefs de la réussite. On est heureux que cela récompense une innovation ouverte. Ce prix raconte beaucoup de choses et il doit inspirer.”

Ça peut vous intéresser