2021-10-29T12:41:11Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/habitat-participatif/hameau-des-noues-675.jpg

Actualités Publié le 29 octobre 2021

A Bottière-Chénaie : deux groupes, un projet d’habitat participatif solidaire et convivial

Dans l’écoquartier Bottière-Chénaie, le long du mail Haroun-Tazieff, le chantier de deux projets d’habitat participatif réunis sur la même parcelle va commencer en 2022. Un parcours compliqué pour Maison Multiple et Hameau des Noues qui va enfin se concrétiser.

Fruit d’un travail de conception collectif, Hameau des Noues et Maison multiple formeront l’un des plus grands projets d’habitat participatif de France. Livraison prévue en 2024. © Hameau des Noues
Fruit d’un travail de conception collectif, Hameau des Noues et Maison multiple formeront l’un des plus grands projets d’habitat participatif de France. Livraison prévue en 2024. © Hameau des Noues

Dans le quartier Bottière-Chénaie, l’un des plus grands projets d’habitat participatif de France, 33 foyers, va sortir de terre et accueillir ses habitants au 1er semestre 2024. Il réunira Maison Mutiple, un collectif de femmes seniors, en pré-retraite ou seules avec des enfants, et Hameau des Noues, un collectif de familles. « Il va y avoir une mixité générationnelle et sociale très intéressante, se réjouit Françoise Laville. Ce sera une vraie richesse. »

Un parcours mouvementé

En 2014, Françoise Laville, alors jeune soixantenaire, cherche une solution pour ne pas vieillir seule. Avec des amies, elle fait l’état des lieux de ce qui existe sur Nantes mais le groupe ne trouve pas chaussure à son pied. En 2016, un projet d’habitat participatif se dessine, Maison Multiple est lancé. Côté Hameau des Noues, un groupe se constitue en 2018 pour monter un projet en auto-promotion (sans promoteur ni bailleur) sur un terrain dans le quartier Bottière-Chénaie, fléché par la Métropole.

De péripéties foncières en montages financiers irréalisables, les deux groupes se retrouvent finalement sur la même parcelle, épaulés par le promoteur de l’économie sociale et solidaire Iceo et le bailleur social Nantes Métropole Habitat. « Nous réfléchissons ensemble, nous trouvons des solutions en s’adaptant aux besoins et envies de chacun, explique Alexandre Picheral. Nous sommes tous différents mais nous allons dans le même sens. » La crise du Covid ralentit un peu la dynamique mais les projets sont enfin sur de bons rails.

Partager avec les voisins et le quartier

Le permis de construire a été déposé l’été dernier, les deux groupes sont dans la phase d’appels d’offres auprès des entreprises et artisans. Ils ont déjà les plans de leur habitat avec des espaces partagés, comme des salles communes, des buanderies, les locaux vélos, le grand jardin… « Hameau des Noues est sur des maisons, nous sommes sur un petit immeuble avec une coursive extérieure pour favoriser les relations, précise Françoise Laville. Il faut trouver le bon équilibre entre respect des individualités, partage ensemble et ouverture sur le quartier. » Car les habitants ont déjà des idées pour s’investir dans la vie de Bottière-Chénaie. « J’aimerais développer des projets culturels, ajoute Alexandre Picheral. Je pense que je serai épaulé par certains de mes futurs voisins. »

Pour les femmes de Maison Multiple, une autre réflexion est en cours sur le bien-vieillir, accompagner, être présent mais sans prendre en charge. « Jusqu’où maintenir l’entraide et la solidarité ?, s’interroge Françoise Laville. Qui faire intervenir ? Comment choisir les nouveaux occupants après un décès ? » Autant de questions essentielles pour préserver l’équilibre et l’avenir du collectif.

En savoir plus : Se lancer dans l’habitat participatif.