2022-01-20T11:39:15Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/route%20de%20vannes/route-de-vannes-concertation-jeunes-675.jpg

Actualités Publié le 20 janvier 2022

À Saint-Herblain, des collégiens planchent sur le futur visage de la route de Vannes

22 élèves du collège Gutenberg participent à la concertation mise en place par Nantes Métropole sur le devenir de l’artère commerciale. Après deux balades sur site, ils ont réalisé des photo-collages présentant leurs récits et souhaits de transformation. Une restitution était organisée mardi 18 janvier.

Emmenés par leur professeur d’arts plastiques, Wilfried Genetine, 22 élèves de 4e du collège Gutenberg participent à la concertation lancée en juin 2021 par Nantes Métropole. © Rodolphe Delaroque
Emmenés par leur professeur d’arts plastiques, Wilfried Genetine, 22 élèves de 4e du collège Gutenberg participent à la concertation lancée en juin 2021 par Nantes Métropole. © Rodolphe Delaroque

Ils connaissent bien la route de Vannes qu’ils empruntent quotidiennement pour « manger le midi, faire du shopping ou des courses en famille ». Emmenés par leur professeur d’arts plastiques, Wilfried Genetine, 22 élèves de 4e du collège Gutenberg participent à la concertation lancée en juin 2021 par Nantes Métropole, avec les communes d’Orvault et de Saint-Herblain. Objectif : redessiner en profondeur cet axe majeur de la Métropole dans les 15 à 30 prochaines années. « La route de Vannes, on la traverse mais on ne la regarde pas avec attention, souligne Marion Juliot, chargée de mission concertation chez Médiation & Environnement. L’idée était donc d’explorer le quartier, dresser un constat et leur demander ce qu’ils souhaitaient pour plus tard. Avec cette question : comment faire venir de nouveaux habitants et à quelles conditions ? »

« Plus de végétation, moins de pollution »

En décembre, les collégiens réalisent deux balades sur site. Une première exploration côté route de Vannes et une deuxième visite, accompagnée d’un médiateur de l’association d’éducation à l’environnement urbain Vous êtes ici, du côté du vallon de la Savèze et du Sillon de Bretagne. Des photos ainsi que des captations vidéo et sonores sont réalisées. À partir de cette matière, les élèves sont invités à réaliser des photo-collages pour esquisser le futur visage de la route de Vannes. Un dispositif de vidéo cagette leur permet ensuite de présenter leur travail et leurs attentes.
Sara, Inès, Ly-Lan et Chrystelle ont mis du vert dans leur composition « car il faut plus de végétation ». Les quatre amies, qui jugent l’artère actuelle « polluée avec trop d’embouteillages », aimeraient « regrouper les magasins en un seul centre commercial pour laisser plus de place à la nature et aux habitations ». Le souhait de voir la route de Vannes se verdir est partagé par beaucoup. Lucas, Axel et Brayan aimeraient eux aussi troquer « un paysage de tristesse et de pollution » contre « plus de végétation mais pas trop car il faut quand même des magasins ». Les garçons ont glissé une soucoupe volante dans leur photo-collage « pour montrer que la route de Vannes sera ouverte à tous, même aux extraterrestres » ! Un autre groupe suggère d’installer « des maisons sur les toits des commerces ».

Les propositions des élèves sont discutées avec leur enseignant et la médiatrice, ces réflexions viendront enrichir l’avis citoyen qui sera remis aux élus le 28 janvier prochain. En plus des collégiens, 63 lycéens, 26 acteurs (commerçants, associations, acteurs économiques, collectif d’habitants) et un panel de 26 citoyens ont participé à la concertation animée par Médiation & Environnement et Vox Operatio.

En savoir plus sur le site du dialogue citoyen.