2024-02-15T15:26:13Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/maison%20sante/maison-sante-nantes-nord800.jpg

La Maison de santé de Nantes Nord « va faciliter le quotidien »

Actualités Publié le 15 février 2024

Au 105 rue des Renards, elle accueille ses premiers patients depuis début 2024. Une vingtaine de professionnels de santé y œuvrent au quotidien pour les habitants du plus grand quartier populaire de Nantes.

La maison de santé couvre une surface de 900 mètres carrés avec de nombreux espaces, notamment des cabinets de médecine générale et d'infirmiers. © Thierry Mezerette
La maison de santé couvre une surface de 900 mètres carrés avec de nombreux espaces, notamment des cabinets de médecine générale et d'infirmiers. © Thierry Mezerette

« C’est un rêve qui devient réalité ». Jeudi 15 février, c’est avec beaucoup d’émotion que Sylvie Chesneau, médecin généraliste, a pris la parole pour présenter la maison de santé de Nantes Nord, qui vient tout juste d’ouvrir ses portes au 105, rue des Renards. Cet équipement, dont elle a été à l’initiative dès 2013, était attendu de pied ferme par les habitants du quartier. À ses cotés, Lydie, qui a participé aux ateliers citoyens en 2016, s’en félicite : « Cela devenait très compliqué de trouver un médecin, Cette maison va faciliter notre quotidien. » Un chiffre pour l’illustrer : dans les quartiers prioritaires de l’agglomération, l’Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire (ORS PDL) comptabilise 49 médecins libéraux pour 100 000 habitants, contre 93 en moyenne dans le reste de la ville…

« Ce projet s’inscrit dans un contexte global car on doit mesurer que la désertification médicale touche aussi nos villes », explique Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, qui fait de la santé « un sujet majeur ». Comment l’expliquer ? Notamment car « la moitié des médecins généralistes formés aujourd’hui hésitent à s’installer, témoigne Jérôme Jumel, directeur général de l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire (ARS). Ce genre de structure va pouvoir les inciter grâce à la collaboration entre de nombreux professionnels de santé et l’esprit d’équipe qui y règne. » 

Une équipe pluridisciplinaire

La maison de santé de Nantes Nord, installée au rez-de-chaussée d’un immeuble comprenant 68 logements, accueille depuis début janvier 5 médecins généralistes, une sage-femme, une orthophoniste, 2 cabinets infirmiers, une coordinatrice et 2 secrétaires médicales. L’équipe sera complétée en avril par 2 sages-femmes et une orthoptiste supplémentaires. Tous ces professionnels pourront compter sur le soutien, ponctuellement ou régulièrement, d’une psychiatre, une psychologue, une ethno-pyschologue et une diététicienne. Et grâce à des bureaux de permanence et des salles de réunion, les associations – Les Forges ou encore Oppelia – pourront y mener des actions de sensibilisation.

Car l’équipement a pour objectif d’aborder la santé de manière globale en intégrant des « enjeux de prévention, de médiation et de proximité au cœur de ce beau et grand quartier en transformation. Nous devions être pleinement en phase avec les attentes de ses habitants qui ont été exprimées pendant les ateliers citoyens », continue Johanna Rolland. Après les ouvertures de la maison de santé de Bellevue en 2022 puis, plus récemment, du centre de santé du Breil en octobre 2023, Nantes se dote ainsi d’une nouvelle structure dans ses quartiers populaires. 

Quel financement ?

Pour les études préalables et l’accompagnement :

  • 117 500 € de financement par la Ville de Nantes,
  • 46 700 € par l'Agence régionale de santé des Pays de la Loire,
  • 12 500 € par la Caisse des dépôts.

Pour la construction de l’équipement de 2,1 M € :

  • Novapole Immobilier : 390 000 € de fonds propres et 1 265 € d’emprunt,
  • subvention de la Région des Pays de la Loire : 300 000 €,
  • subvention de l’ANRU : 210 000 €.