2023-06-05T11:53:48Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/lgbt/Pride%204%20800.jpg

Marche des fiertés, CinéPride : en juin on se mobilise avec la communauté LGBTQIA+

ActualitésPublié le 05 juin 2023

La lutte contre les discriminations LGBTQIA+ c’est toute l’année à Nantes. Mais le beau mois de juin est le moment idéal pour porter bien haut le drapeau arc-en-ciel. Au programme : Marche des fiertés, Pride aux balcons et festival CinéPride.

Du 1er au 30 juin : la Pride aux balcons pour afficher son soutien

La Pride aux Balcons est devenue un rendez-vous annuel suite à la crise du Covid (©Nantes Métropole)
La Pride aux Balcons est devenue un rendez-vous annuel suite à la crise du Covid (©Nantes Métropole)

Pendant la crise sanitaire qui empêchait les grands événements publics, l’association Nosig a imaginé la Pride aux Balcons : une campagne de soutien à la communauté LGBTQIA+. Le principe est simple : afficher un drapeau arc-en-ciel à sa fenêtre ou à son balcon en signe de ralliement et de bienveillance, pendant le mois de juin (ou toute l’année pour les plus motivés). Qu’on soit directement concerné ou allié, la participation de chacun est la bienvenue. Les drapeaux peuvent être retirés dans les locaux de Nosig au 9 rue Magdeleine à Nantes. Vous en trouverez aussi au dos de votre exemplaire du Nantes Passion du mois de juin.

La ville elle-même s’est déjà parée des couleurs de l’arc-en-ciel, avec des drapeaux dans les grands axes du centre-ville, notamment le Cours des 50 otages, la rue de Strasbourg ou la place Graslin.

Samedi 10 juin : village associatif et Marche des fiertés cours Saint-André

Plus de 15 000 personnes sont attendues le 10 juin (©Nantes Métropole)
Plus de 15 000 personnes sont attendues le 10 juin (©Nantes Métropole)

La Pride (Marche de fierté) commémore les émeutes de Stonewall aux États-Unis en juin 1969. Une date emblématique de la lutte pour les droits des personnes LGBTQIA + dans le monde. Depuis, cette période symbolique du mois de juin permet aux personnes de la communauté, ainsi qu’à leurs alliées et alliés, de venir manifester contre les discriminations tout en faisant la fête. Musique, chars, animations… Le 10 juin c’est toute la ville qui se pare des couleurs de l’arc-en-ciel !

Dès 11h, un village associatif vous attend Cours Saint-André. « Les stands sont des endroits privilégiés pour prendre contact. Si vous vous interrogez sur votre sexualité ou votre identité de genre, n’hésitez pas à venir en discuter avec nous », encourage Violette Cordaro, présidente de Nosig et organisatrice de la Pride. Parmi les structures présentes : Nosig, Contact, Grey Pride, Sos Homophobie, CAP, Aides, Autre Cercle la Maison des Adolescents ou encore Amnesty International.

La marche partira à 14h du Cours Saint-André. Le slogan ? « Ignorance et préjugés entraînent haine et violence », « C’est une main tendue pour plus d’éducation et de tolérance », éclaire Violette Cordaro. Près de 15 000 personnes sont attendues et une douzaine de chars sont déjà prêts à faire rugir de la techno et des tubes populaires. « La Pride est encore plus populaire qu’avant le covid, continue Violette Cordaro. Il y a des jeunes, bien sûr, et aussi beaucoup de familles. C’est un moment unique où l’on peut être soi-même, dans un cadre bienveillant et non jugeant. C’est aussi le seul jour où certains couples homosexuels ou lesbiens peuvent s’embrasser ou se tenir la main publiquement en toute tranquillité. » Les plus noctambules sont invités à terminer la soirée au Warehouse jusqu’au petit matin.

Toutes les infos sur l’événement officiel

Du 13 au 18 juin : festival CinéPride au Katorza

Conann la Barbare, de Bertrand Mandico, un film projeté dans le cadre du festival de cinéma LGBTQIA+
Conann la Barbare, de Bertrand Mandico, un film projeté dans le cadre du festival de cinéma LGBTQIA+

Un remake « Queer » de Conan le Barbare, le nouveau western de Pedro Almodóvar et un documentaire de l’écrivain Paul B. Preciado : voilà les surprises qui vous attendent au festival CinéPride. Du 13 au 18 juin, dans le cadre du mois des fiertés, une riche sélection de films et de documentaires LGBTQIA+ seront présentés au Katorza pour ouvrir une fenêtre sur le monde et partager des univers. Parmi les films proposés, on retient aussi la comédie romantique La Amiga de mi amiga, le drame argentin Camila sortira ce soir et enfin Les Damnés ne pleurent pas qui sera présenté en clôture, par le comédien Antoine Reinartz (précédemment révélé dans 120 battements par minute).

Toutes les infos sur CinéPride

Le mois des fiertés dans les bibliothèques :

Pendant le mois de juin, les bibliothèques et médiathèques nantaises se mobilisent pour valoriser des ouvrages sur les questions de genre ou d’identité sexuelle : documentaires, romans, BD, ados, jeunesse, musique et cinéma sont à découvrir et témoignent d’une riche expression littéraire et artistique. Voici un aperçu de la sélection

Les usagères et usagers pourront participer à la mise en valeur de ces documents, en rédigeant des coups de cœur aux couleurs du drapeau LGBTQIA+.

3 conseils pour être un bon allié

3 conseils pour être un bon allié

Voici quelques conseils proposés par Céline Croisé, déléguée des Pays de la Loire chez SOS Homophobie pour être inclusif et respectueux au quotidien.

Nantes se mobilise pour l’égalité

Nantes se mobilise pour l’égalité

Porter une attention aux plus fragiles, garantir l’égalité des chances, lutter contre toute forme de discrimination, agir en faveur de l’inclusion de toutes et tous… Nantes mène une politique volontariste en faveur de l’égalité.